Présenté en version ciné-parc : franc succès pour le RockFest

communiqué
Présenté en version ciné-parc : franc succès pour le RockFest
Le groupe Kaïn était la principale tête d'affiche de cette dernière édition du RockFest. (Photo : Audrey Martin Photographe)

L’organisation du RockFest de Saint-Pierre-Baptiste a osé en présentant un événement spécial, les 11 et 12 septembre, dans le respect des normes sanitaires en vigueur et elle a remporté son pari. On évalue à environ 2000 le nombre de personnes qui ont assisté aux différents spectacles tant dans la zone avant-scène qu’à partir de leurs voitures.

«Les gens n’ont pas eu accès aux festivals cet été et ça a paru. Nous avons accueilli beaucoup d’amateurs de musique qui ont souhaité profiter de cette rare occasion de célébrer de l’été 2020. Chose certaine, notre événement a beaucoup gagné de cette expérience. Plusieurs personnes sont venues à Saint-Pierre-Baptiste pour la première fois», s’est félicité le président du RockFest, Serge Nadeau.

Au total, l’événement a attiré plus de 250 véhicules dans la section ciné-parc. À ceci s’ajoutent près de 1000 personnes, qui ont assisté aux spectacles d’environ 50 artistes dans les sections spécialement aménagées en façade de deux scènes.

Tant les artistes que les festivaliers ont grandement apprécié le fait que les concerts soient offerts avec des kits de son complet, pas uniquement à travers les zones FM. Ceci a permis d’améliorer l’ambiance de façon considérable par rapport à d’autres prestations offertes au Québec cet été.

«Ce n’est pas pareil lorsqu’on joue et qu’il n’y a pas de haut-parleurs. Les gens nous entendent avec un léger délai. Disons que c’est particulier. Le fait que le festival nous permette de jouer avec un kit de son a fait pencher la balance dans notre décision de venir à Saint-Pierre-Baptiste», confirme Éric Maheu, bassiste de Kaïn, la tête d’affiche principale du dernier RockFest.

Kaïn et le Plessisvillois Gaith Boucher, qui était bien entouré pour l’occasion, ont offert des moments très forts au cours de la soirée du samedi. En guise de réponse, les festivaliers ont offert leurs remerciements, tant avec des applaudissements nourris, qu’à l’aide de klaxons et de leurs phares.

Le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold a salué l’audace et le caractère de l’organisation qui a donné un coup de pouce au monde du divertissement, ainsi qu’à la culture locale en période de pandémie. C’est un sourire que plusieurs attendaient depuis un bon moment.

«La créativité et la discipline de tous dans le respect des mesures sanitaires auront permis au RockFest de connaître un grand succès dans un milieu sécuritaire. Tant mieux si ça peut résorber certaines craintes. Un grand merci aussi aux partenaires financiers et aux bénévoles qui ont rendu tout ça possible», précise M. Nadeau.

L’organisation retournera sur la planche à dessin au cours des prochains mois afin de préparer le 9e RockFest, prévu les 23 et 24 juillet 2021 .

De belles découvertes au RockStar junior

La présentation du RockStar junior, le samedi en après-midi, a encore une fois donné lieu à de belles découvertes. Rosalie Drolet de Plessisville a remporté dans la catégorie 10 à 13 ans et Edina Mercier de Scott a été choisie chez les 14 à 17 ans, alors que Logan Laflamme de Plessisville a été nommé la Grande Rockstar du week-end avec une interprétation incroyable d’un succès de Def Leppard.

«Ils ont été nombreux à soumettre leur candidature cette année pour le RockStar junior. Plusieurs autres concours de chant ont été annulés à cause des mesures sanitaires. C’était une rare occasion de vivre une belle expérience de scène cet été. Nous sommes bien heureux du résultat. Nous avons eu droit à d’excellentes prestations», conclut M. Nadeau.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des