Gourmands de culture : plusieurs activités à savourer

Par Manon Toupin
Gourmands de culture : plusieurs activités à savourer
Les représentants des différents organismes participant à Gourmands de culture : Jocelyne Fortin (Musée Laurier), Robert Raymond (Comité des expositions sur le patrimoine), Jocelyne Lévis (Fêtes victoriennes), Danielle Croteau (Ville de Victoriaville) et Luc-André Verville (église Saint-Christophe d'Arthabaska). (Photo : www.lanouvelle.net)

Le comité organisateur de Gourmands de culture annonce la troisième édition de son événement prévu pour les 25, 26 et 27 septembre.

«Nous sommes peut-être courageux et téméraires de nous lancer, mais la population n’a jamais eu tant besoin de culture», indique Jocelyne Fortin de la Société du Musée Laurier, initiatrice de l’événement. Ce sont les partenaires qui ont relancé Mme Fortin afin de mettre en branle une troisième édition, un peu modifiée, mais dont toutes les activités sont offertes gratuitement. Une belle occasion de mettre en valeur le secteur Arthabaska.

Au programme de cette activité qui vise à démocratiser l’accès à la culture, la visite du Musée Laurier. En effet, les gens pourront découvrir la maison de Sir Wilfrid Laurier en compagnie de guides costumés. Il sera également possible de participer à une visite commentée de l’exposition «Arthabaska, un coin de pays à faire rêver», avec la directrice conservatrice du Musée. Même chose à l’Hôtel des Postes qui sera ouvert aux visiteurs pour l’occasion. Les jeunes n’ont pas été oubliés et une programmation a été élaborée pour eux le vendredi (pour des groupes scolaires) de même qu’une ultime représentation de la pièce théâtrale estivale «Pénélope s’enveloppe», le samedi matin.

Les Fêtes victoriennes participent de nouveau à cette fête culturelle en proposant, le 26 septembre à 13 h 30 et 15 h, la présentation de fables de La Fontaine, en lectures animées, revues par André Raymond. Ce dernier, trouvant qu’elles se terminaient mal, a décidé d’imaginer une suite plus juste et équitable. «Les animaux malades de la peste» et «Le corbeau et le renard» seront ainsi présentés à 13 h 30 et, à 15 h, «Le loup et l’agneau» ainsi que «Phoebus et Borée». On pourra alors entendre France Beaulé, Marcel Côté, Anne-Sylvie Gosselin, Julie Houle, André Raymond et François Roberge.

Le Comité des expositions sur le patrimoine de Victoriaville est également de la partie en diffusant, à la Maison Fleury, «Des expositions au fil du temps». Pour l’équipe, il s’agit d’une reprise des activités et l’exposition sera en quelque sorte un résumé de la quinzaine réalisée jusqu’à maintenant sur des thèmes variés. «On va montrer ce qu’on a fait jusqu’à maintenant pour faire connaître notre patrimoine», mentionne le président Robert Raymond.

Le parc du Boisé-de-Frères-du-Sacré-Cœur s’ouvre également à Gourmands de culture et, le samedi, une douzaine d’artistes seront en action dans le cadre de Champ libre, un événement organisé par la Ville de Victoriaville. Le dimanche, un atelier de création d’affiches, animé par Linda Vachon et Véronique Pepin, sera offert dans le cadre de l’exposition «Entre la page et la forêt, un peu de vent».

Les Studios Côte à Côte sont aussi ouverts pour l’occasion. Les visiteurs seront invités à participer à une œuvre collective intitulée «Du bout des doigts», mise en place par Caroline Dion et qui implique des bouts de casse-tête. Deux autres ateliers auront aussi lieu, un premier pour découvrir la cire froide avec Sylvie Beaudet et un autre initiant au bronze avec Carole Hébert.

Le presbytère de l’église Saint-Christophe d’Arthabaska s’ouvre aussi aux visites, les 20 et 27 septembre (une première), deux visites chaque jour et pour un maximum de 10 personnes par visite. Une chance de découvrir ce bâtiment et même d’y prendre le thé comme à l’époque. Il faut impérativement réserver sa place pour cette visite guidée (819 357-2376).

D’ailleurs, en raison des mesures sanitaires en vigueur, les réservations sont requises pour les différentes activités. Elles peuvent se faire au 819 357-2185.

Les intempéries ne seront pas un problème cette année puisque les activités se tiennent toutes à l’intérieur, où le port du couvre-visage est obligatoire. Les organisateurs auraient bien pu choisir de passer un tour et revenir l’an prochain, mais ont voulu offrir, malgré les contraintes, un événement culturel savoureux dont la programmation détaillée est disponible au https://museelaurier.wixsite.com/gourmandsdeculture.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pression s.v.p.
Pression s.v.p.
1 mois

Faites donc des pressions au député pour que l’on remettre sur la carte routière provinciale le nom d’Arthabaska qui a été enlevé quelques jours après la fusion à ce qu’on m’a dit sur les ordres de la ville de victo ,quand on regarde la ville de Bécancour après leur fusion avec les villes concernées ,leur nom sont toujours là ,pourquoi nous on a enlevé ce nom d’Arthabaska immédiatement ?????