Feu à Princeville : des dommages importants

Feu à Princeville : des dommages importants
Des dommages importants (Photo : François Côté)

En soirée, vendredi, à Princeville, en deux endroits distincts, des bacs ont été allumés, causant, dans l’un des cas, des dommages importants à un bâtiment commercial de la rue Saint-Pierre et qui s’élèvent à environ 40 000 $.

Deux officiers du service de sécurité incendie ont d’abord été appelés pour une vérification à la suite de l’incendie d’un bac. «Un propriétaire, constatant une odeur de fumée, a aperçu son bac en feu. Il a réussi à l’éteindre et nous sommes allés nous assurer que tout était maîtrisé», a indiqué le directeur Christian Chartier.

Pendant que les officiers étaient sur place, un autre appel a été reçu par les pompiers vers 22 h 40 au sujet de bacs en flammes avec une possible propagation à un bâtiment.

L’incendie a mobilisé environ 25 pompiers. (Photo François Côté)

Une alarme générale a été sonnée. Les pompiers se sont dirigés vers ce commerce de la rue Saint-Pierre, un fabricant de foulards de soie et de capteurs de rêve. Quatre bacs se trouvaient près du bâtiment. «Ils ont tous brûlé et le feu s’est propagé jusqu’au toit. Par chance, le revêtement de l’édifice est fait de briques, sans quoi les dommages auraient été plus importants encore», a fait savoir le directeur Chartier.

Quelque vingt-cinq pompiers ont répondu à l’appel. On a aussi eu recours à un camion-échelle de Victoriaville pour faciliter l’accès au toit. Les pompiers n’ont pas mis de temps à procéder à l’extinction pour ensuite procéder à de minutieuses vérifications pour s’assurer de l’absence de propagation.

Les bénévoles du SIUCQ ont été aussi mobilisés pour bloquer les rues dans le secteur et veiller au périmètre de sécurité.

Les pompiers, une fois l’intervention terminée, ont pu quitter les lieux vers 0 h 50.

«Ce dossier sera soumis aux enquêtes pour vérifier de possibles liens entre les événements», a indiqué la sergente Audrey-Anne Bilodeau du Service des communications et de la prévention de la Sûreté du Québec.

Les policiers vérifieront vraisemblablement les caméras de surveillance des entreprises du secteur. On s’attend aussi à une augmentation des effectifs.

Il s’agissait donc du quatrième incendie allumé à Princeville depuis le 27 août. À ce moment, des bacs incendiés ont menacé et endommagé l’église. Et puis, dans la nuit du 7 septembre, un autre bac a été allumé cette fois près d’un immeuble à logements de la rue Pratte.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des