Braquage et séquestration : enquête fixée pour Alvarez-Martel

Braquage et séquestration : enquête fixée pour Alvarez-Martel
Les faits remontent au 26 novembre 2019. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Après avoir renoncé, le 9 juillet, à son enquête sur remise en liberté, ce qui signifie qu’il demeure détenu pour toute la durée des procédures, Angel Alvarez-Martel doit subir son enquête préliminaire les 25 et 26 août au palais de justice de Victoriaville.

Son avocat a déjà fait savoir cependant qu’il ne conteste pas le renvoi à procès au terme de l’audience.

Angel Alvarez-Martel fait face à six chefs d’accusation, à savoir complot en vue de commettre un vol qualifié, vol qualifié avec utilisation d’une arme à feu à autorisation restreinte, deux chefs d’accusation d’introduction par effraction dans une maison d’habitation et d’y avoir commis des voies de fait, de même que deux accusations de séquestration.

Deux autres coaccusés, André-Patrick Allen et Jean-Paul Kewa Mutombo subiront aussi leur enquête préliminaire au même moment.

Ces individus ont été arrêtés en lien avec le braquage de deux logements d’un duplex de la rue de l’Académie à Victoriaville et la séquestration des deux dames locataires. Des faits qui sont survenus dans la nuit du 26 novembre 2019.

Dans cette affaire, deux des cinq individus arrêtés par les policiers ont déjà réglé leur compte avec la justice. Rushawn Smith et Mandy Tropia ont été condamnés, en février, à six ans de pénitencier.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des