Peine de prison pour possession de méthamphétamine

Peine de prison pour possession de méthamphétamine
(Photo : Archives)

Un résident de Sainte-Eulalie, Érik Désilets, a été condamné, mercredi après-midi, à purger 30 jours de prison de façon discontinue, les week-ends, à compter du 8 août.

L’avocate de la défense, Me Geneviève Marchand, a convenu d’une suggestion commune avec le ministère public.

Le juge Bruno Langelier de la Cour du Québec a ainsi entériné la suggestion proposée par l’avocate de l’accusé, Me Geneviève Marchand, et le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Michel Verville.

L’infraction reprochée à Érik Désilets remontait au 18 avril 2018 à Saint-Norbert-d’Arthabaska.

Au départ, le ministère public avait porté une accusation de possession de stupéfiants en vue de trafic. Mais l’accusé, le 27 novembre 2019, a reconnu sa culpabilité à un chef d’accusation modifié de possession simple de méthamphétamine.

En plus de la peine d’emprisonnement, le jeune homme de 25 ans sera soumis, par la suite, à une période de probation d’un an assortie de certaines conditions, comme celles de garder la paix et d’avoir une bonne conduite.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des