Musée des outils anciens : dix ans à raconter l’histoire et le patrimoine

Par Manon Toupin
Musée des outils anciens : dix ans à raconter l’histoire et le patrimoine
Michel Benoit fait visiter le musée à ceux qui le désirent. (Photo : www.lanouvelle.net)

Cette année marque le dixième anniversaire du Musée des outils anciens de Saint-Rémi-de-Tingwick. Déjà 10 ans que la petite municipalité accueille l’impressionnante collection de Michel Benoit.

Ce dernier s’affaire toujours à faire visiter ce musée qu’il a installé dans l’ancienne école du village. Depuis la réouverture du lieu, permise par le gouvernement au début de juin (comme les autres musées), le propriétaire constate que la clientèle se fait plus rare qu’auparavant. «Mais c’est mieux depuis quelques jours», fait-il remarquer.

M. Benoit connaît chaque outil par son nom de même que sa fonction. Dans son musée, tout est bien classé, par métier et des mises en scène permettent de facilement voir à quoi ressemblait l’environnement du maréchal ferrant de l’époque, du fermier, du pompier, du dentiste, etc. «Presque tout est fonctionnel», dit fièrement le propriétaire avant de s’asseoir sur un banc et commencer à fabriquer un bardeau avec un outil créé à cet effet. Parce que souvent, il fait des démonstrations avec les outils, dont plusieurs sont des pièces rares, dénichées ici et là au fil des ans.

Ce musée lui permet de garder dans la mémoire des métiers, parfois disparus, qui utilisaient des outils manuels ingénieux, solides et durables. Dans son musée, des objets datant de plusieurs époques, jusqu’à l’électrification. D’ailleurs, rien d’électrique dans les présentoirs, si ce n’est qu’une valise bien spéciale qu’il conserve pour surprendre les visiteurs.

Le collectionneur dans l’âme est bien heureux, depuis 10 ans, de partager sa passion avec les visiteurs d’un peu partout. Michel Benoit aurait bien aimé souligner, de façon particulière, ce dixième anniversaire, mais, pandémie oblige, les festivités sont suspendues pour l’instant. La grosse épluchette de blé d’Inde qu’il prépare habituellement au mois d’août est aussi annulée. «Mais on veut organiser quelque chose à l’automne s’il est possible de se réunir en plus grand groupe», espère-t-il.

Les autobus de touristes, qui sont fréquents habituellement, ont été annulés cet été à cause de la pandémie. Mais M. Benoit garde le moral et attend les visiteurs. Tout a été mis en place pour assurer une visite sécuritaire. Le port du masque est bien entendu obligatoire, mais le guide est tellement intéressant qu’on en vient à oublier qu’on en porte un.

Celui qui collectionne les outils depuis l’âge de 13 ans continue de s’amuser dans ce musée qu’il fait évoluer depuis 10 ans maintenant. Avec près de 10 000 objets, on peut dire qu’il est, avec son musée privé, le gardien du patrimoine.

Les gens sont invités à venir découvrir ce musée et son propriétaire, du mercredi au dimanche entre 10 h et 17 h. Ils pourront passer des heures à flâner afin de découvrir une des plus imposantes collections d’outils anciens du Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Chantal Mandeville
Chantal Mandeville
1 année

Bravo! Très bel article.