Travaux exigés au restaurant Mykonos : le propriétaire n’a pas encore dépassé le délai alloué

Par Manon Toupin
Travaux exigés au restaurant Mykonos : le propriétaire n’a pas encore dépassé le délai alloué
Le propriétaire du Mykonos tarde à finaliser les travaux de rénovation de son restaurant. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le propriétaire du restaurant Mykonos de Victoriaville, Sotirios Papadimitriou, a récemment fait la manchette du quotidien La Tribune. Pour un de ses bâtiments de Sherbrooke, il a reçu des amendes totalisant 12 846 $ pour des travaux qui n’ont pas été effectués.

Un scénario semblable à ce qui se passe ici à Victoriaville avec l’édifice du 6, rue Tourigny. Celui-ci est dépouillé de ses briques depuis avril 2019 et les travaux s’éternisent. Rien n’a été installé pour remplacer le revêtement et l’édifice affiche une simple pellicule plastique pour protéger des intempéries (membrane pare-air).

De ce fait, la Ville de Victoriaville avait adopté un règlement en novembre 2019 pour obliger les propriétaires de bâtiments à exécuter les travaux. Celui du Mykonos dispose depuis d’une année, soit jusqu’à l’automne prochain, pour effectuer les rénovations. Il respecte donc encore les délais alloués.

Le dossier étant judiciarisé, les avocats des deux parties sont en contact et puisque l’édifice est situé au centre-ville, le propriétaire devra déposer un projet à la Ville de Victoriaville. Il sera présenté au comité d’urbanisme qui l’approuvera, comme l’a indiqué Me Arcand de la Ville de Victoriaville.

Si jamais, lorsque le délai sera prescrit, les travaux ne sont pas exécutés, la Ville entreprendra d’autres démarches afin de faire respecter son nouveau règlement.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michel Fréchette Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michel Fréchette
Invité
Michel Fréchette

Délais ou pas, cet édifice n’aide en rien à l’image de la ville. Puisqu’ils seront obligés d’une façon ou d’une à exécuter les travaux, pourquoi éterniser cette démarche? Sûrement pas par manque d’argent. Ce restau fonctionne du mercredi (je crois) au dimanche et seulement en soirée, alors qu’ils ne nous fassent pas croire à un manque de fond. C’est juste une question de retarder le plus longtemps possible, histoire de préserver leurs sous.