Les propriétaires de bars invités à respecter les règles

Communiqué
Les propriétaires de bars invités à respecter les règles
(Photo : depositphotos)

«Aujourd’hui, la Nouvelle association des bars du Québec (NABQ) avise tous ses membres et tous les propriétaires de bars au Québec qui agissent à l’encontre des mesures de distanciation physique et qui ne respectent pas les protocoles sanitaires mis de l’avant par le ministère de la Santé et des Services sociaux et de la CNESST de rentrer dans le rang dès maintenant et pour toujours», a déclaré Pierre Thibault, président de la NABQ.

Elle tient aussi à rappeler que ce privilège obtenu auprès de la Santé publique le 15 juin dernier demeure un privilège et, comme le docteur Horacio Arruda et le premier ministre François Legault l’ont mentionné lors d’une récente conférence de presse, cette réouverture des établissements n’est pas un droit acquis pour les propriétaires de bars au Québec dans le contexte actuel de la crise sanitaire du COVID-19.

«Nous avons obtenu des réponses positives à nos demandes lors du début de la crise de la part du gouvernement, c’est maintenant à nous de démontrer qu’ils ont pris la bonne décision à notre égard en tant qu’entrepreneur-e-s responsables et consciencieux», ajoute le président de la NABQ.

Depuis le 22 juin dernier, des scènes déplorables circulent sur les réseaux sociaux et dans les médias en ce qui a trait à des comportements inadmissibles de la part des client-e-s qui renouent avec leurs bars préférés. Ces scènes nous désolent grandement et la NABQ tient à se distancer de tous propriétaires de bars qui tolèrent ces pratiques dangereuses en ce temps de déconfinement.

À cet effet, la NABQ a signifié à deux nouveaux membres pris en flagrant délit qu’ils étaient désormais exclus de l’association. «Nous réclamons une présence plus forte des corps policiers du Québec afin qu’ils interviennent dans le secteur de la restauration et des bars ainsi que tout autre secteur où les comportements inadéquats sont présents afin d’imposer les amendes qu’ils se doivent lors de cas majeurs de délinquance qui mettent en danger la société québécoise car il serait déplorable qu’une minorité d’opérateurs remettent en péril la santé économique de notre Belle Province», a indiqué M. Thibault.

La période d’adaptation de nos établissements, de nos employés et de notre clientèle est maintenant chose du passé. Nous n’avons plus d’excuses pour ne pas nous conformer à la nouvelle règlementation post-COVID dans le secteur de la restauration ainsi que dans tous les autres secteurs de l’économie québécoise.

«Notre position est claire au sein de la NABQ; nous n’accepterons pas que les établissements aux pratiques délinquantes viennent miner tous les efforts des bons entrepreneur-e-s qui ont investi du temps et beaucoup d’argent pour s’adapter à la nouvelle réalité des bars. Nous allons dénoncer les fautifs et nous vous invitons à en faire tout autant. D’ailleurs, nous tenons à remercier les corps policiers du Québec ainsi que les agent-e-s de la CNESST qui viennent nous épauler pour faire de cette relance de nos entreprises une réussite. Nous croyons qu’il faut une intervention rapide et efficace de la part de la Sécurité publique via une campagne de sensibilisation sur le civisme sanitaire en milieu commercial auprès des québécois-e-s afin de contenir cette euphorie collective en lien avec le déconfinement. Soyons proactifs en cette période de relâchement afin de continuer à partager de bons moments et non le virus … », a conclu le représentant de la NABQ.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des