Laurierville : le poste d’essence se ressent lui aussi de la crise

Laurierville : le poste d’essence se ressent lui aussi de la crise
Le poste d'essence de la Coopérative de solidarité à Laurierville se ressent lui aussi des effets de la crise de la COVID-19. Son président remercie les membres et clients qui continuent de supporter ce service de proximité. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le poste d’essence libre-service opéré par la Coopérative de solidarité à Laurierville se ressent lui aussi de la crise provoquée par la pandémie à la COVID-19.

La seule station du village a enregistré une diminution de ses ventes de l’ordre de 50 000 litres en mars et avril 2020 comparativement à la même période en 2019.

«L’essence n’était pas chère, mais les gens ne se promenaient pas non plus durant le confinement», mentionne le président de la coopérative, Alain Bergeron, qui espère un retour à la normale au cours des prochains mois.

Il compte pour ce faire de l’appui des quelque 425 membres de la coopérative afin qu’ils continuent d’encourager l’entreprise. «Les gens tiennent à leur poste à gaz, mais il ne faut pas lâcher si on veut réussir à maintenir le cap», d’expliquer M. Bergeron.

Au cours de la période de novembre 2018 à octobre 2019, la station du village a réalisé un trop-perçu de ses opérations de l’ordre de 5000 $ et ses ventes d’essence ont atteint 1 150 000 litres. «Ce sont les deux objectifs que nous nous fixons année après année, soit celui de vendre notre million de litres d’essence et de couvrir nos frais d’opération», souligne-t-il.

Le poste d’essence de la Coopérative de solidarité est opérationnel depuis septembre 2014. Il bénéficie d’un partenariat avec la coopérative VIVACO qui gère le dépanneur et la quincaillerie qui lui permettent d’intégrer ce service de proximité jugé essentiel par les résidents du secteur.

 

Partager cet article

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
SylvianneSébastien Charest Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sébastien Charest
Invité
Sébastien Charest

Peut être que rajouter des heures d’ouverture qui on de l’allure pour le monde qui travail vous aiderais a vendre! Pas normal que je dois monter a Lyster un dimanche soir parce que vous êtes fermer a 17h ou d’aller, encore, a Lyster un samedi matin tanker par e que vous pouvez pas avant 7h!

Sylvianne
Invité
Sylvianne

Tu as raison Sébastien, les heures devraient être revues et rapidement,….jeudi soir et vendredi soir jusqu’à 8 heures au moins.

Aux parents de sortir leurs ados de leur PCU pour avoir des travailleurs. Est- ce normal que les jeunes de 15- 16 et 17 ans flânent dans les sous-sol . Les parents doivent les encourager à gagner leurs sous….beaucoup plus valorisant et c’est un + dans leur futur CV!

C’est certain qu’en ne bougeant pas, le poste d’essence va fermer. Triste réalité mais ce sera tous de notre faute.