Alliance Magnésium lance la construction de son usine

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Alliance Magnésium lance la construction de son usine
«Alliance Magnésium s’engage à redéfinir les standards de l’industrie avec un procédé qui lui permettra de générer 10 fois moins de gaz à effet de serre par tonne de magnésium produit comparativement aux producteurs actuels. Le magnésium est un matériau très léger, essentiel à la stratégie d’électrification des transports et à la lutte aux changements climatiques.» (Photo : gracieuseté)

C’est en mode virtuel que les représentants d’Alliance Magnésium ont procédé à une pelletée de terre pour donner le coup d’envoi des travaux entourant son projet de production de magnésium à partir de résidus miniers et de produits recyclés. Un investissement de 145 millions de dollars qui permettra la création de plus de 100 emplois dans cette usine qui sera située à Asbestos.

«La réussite que l’on souligne aujourd’hui, c’est une combinaison d’éléments; des partenaires d’envergure sur les scènes nationale et internationale, dont le gouvernement du Québec, Marubeni, Alternative Capital Group et Fondaction. C’est aussi un conseil d’administration qui réunit expertise et complémentarité auquel s’ajoutent de nombreux collaborateurs et des employés dédiés. C’est grâce à cette équipe que l’on ramène au Québec, avec Alliance Magnésium, la production de ce métal à grande valeur ajoutée», souligne Michel G. Gagnon, président du conseil d’administration et chef de la direction d’Alliance Magnésium.

«Plusieurs aspects nous ont valu que l’intérêt mondial soit très grand envers notre plan d’affaires, mais deux ressortent particulièrement : tous les aspects ESG – en passant par notre matière première, l’économie circulaire, jusqu’à l’impact mondial global grâce à Alliance Magnésium – mais aussi le procédé, qui a été éprouvé et démontré dans les dernières années à l’usine pilote. Un procédé qui assure la grande qualité de notre produit final, en plus que ces lingots de magnésium soient les plus responsables au monde. La demande pour le magnésium est en forte croissance et la demande pour du métal vert est aussi très prisée, partout dans le monde. Alliance Magnésium répond directement à ces besoins», ajoute Joël Fournier, président et chef de la technologie.

Près d’une centaine de travailleurs de chantier seront actifs tout au long de la construction. C’est d’abord le centre de coulée qui sera opérationnel dès le premier trimestre 2021 pour recycler du magnésium. Ensuite, la construction continuera pour une autre année afin de finaliser les différents secteurs de l’usine. Alliance Magnésium compte déjà sur une quinzaine d’employés. À l’automne, du personnel d’opération et d’entretien s’ajoutera à l’équipe en ce qui a trait aux besoins pour le secteur de la coulée. Ensuite, des postes seront affichés pour combler progressivement les besoins, indique-t-on.

Une création d’emplois qui réjouit les élus

Tant au plan fédéral, québécois qu’au niveau de la région, les élus se réjouissent d’une bonne nouvelle pour la MRC des Sources, mais aussi pour les MRC environnantes, dont la MRC d’Arthabaska. «Alliance Magnésium a une valeur économique et collective inestimable pour notre région : après ce que nous avons traversé ces dernières années, c’est la concrétisation de nos efforts pour bâtir un avenir grâce aux résidus du passé», résume Hugues Grimard, maire d’Asbestos et préfet de la MRC des Sources.

En plus de nombreux maires de la région, notons qu’Élisabeth Brière, secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique du Canada, Pierre Fitzgibbon, le ministre de l’ Économie et de l’Innovation du Québec, Alain Rayes, député de Richmond-Arthabaska à la Chambre des communes, et André Bachand, député de Richmond à l’Assemblée nationale, étaient présents à la conférence de presse virtuelle.

Icimédias

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des