Musée Laurier : des petits changements pour la visite

Par Manon Toupin
Musée Laurier : des petits changements pour la visite
Le Musée Laurier a subi quelques petits changements. La visite est sécuritaire et respecte les règles sanitaires. (Photo : www.lanouvelle.net)

L’action a repris du côté du Musée Laurier rouvert aux visites depuis le 13 juin. Des petits changements ont été apportés pour permettre aux visiteurs d’avoir une expérience agréable et sécuritaire.

Avant même l’entrée, on remarque qu’un petit gazebo a été installé devant la maison. C’est à cet endroit que les gens sont accueillis et qu’ils acquittent leur droit d’entrée. Auparavant, il fallait entrer et payer au bureau, à doite, mais aujourd’hui, avec la distanciation physique, il est plus facile de le faire à l’extérieur.

À l’intérieur, après la désinfection des mains, on peut rencontrer deux guides (vêtus de costumes de l’époque victorienne et portant le masque ou la visière), un à chaque étage, et faire la visite en leur compagnie si on le souhaite. Il y en aura trois en fait pour l’été en plus de la personne à l’accueil.

Pour la visite, un circuit à sens unique a été élaboré afin d’éviter les rencontres. Cela permet, au grand plaisir des visiteurs, de pouvoir traverser le salon de Wilfrid et Zoé Laurier. Dans cette pièce, des modifications mineures ont été apportées, dont le retrait de la peau d’ours polaire et celui d’un portrait de la dame de la maison, qui aurait pu être abîmé par les passants. On a aussi ajouté quelques fleurs et décorations, déplacé certains meubles, question de donner un nouveau look au lieu. «On a mis des fleurs un peu partout. On sait qu’à l’époque de Laurier, il y en avait beaucoup», a indiqué la directrice et conservatrice, Jocelyne Fortin, en faisant visiter. L’ambiance laisse penser que le couple s’apprête à recevoir des amis, justement le thème de la prochaine exposition qui devrait s’amorcer d’ici quelques semaines. On peut même entendre de la musique, des airs que Zoé jouait au piano.

On passe ensuite, littéralement, dans la salle à manger où on peut admirer les deux vaisseliers mis en valeur ainsi que la table bien dressée avec des couverts et de l’argenterie tirés de la collection du Musée. Puis c’est la chambre des Laurier qu’on peut admirer. Celle-ci a également été réaménagée et on y a ajouté quelques loisirs de Zoé, dont la broderie et le tricot. Des petits détails qui viennent donner vie à la pièce qu’on aurait cru occupée récemment.

Pour monter à l’étage, les escaliers sont l’endroit le plus délicat puisqu’il faut éviter d’y rencontrer d’autres visiteurs. «La politesse est de mise», note Mme Fortin. Mais les guides sont là pour rappeler l’importance du respect des règles. En haut, l’espace est suffisant pour assurer une visite agréable sans trop de contraintes.

La nouvelle façon de faire a récemment été testée et semble appréciée. Une vingtaine de personnes (provenant de Victoriaville, mais aussi de l’extérieur) ont tenté l’expérience, avec succès. Les gens sont donc invités à venir découvrir ou redécouvrir le Musée Laurier. En juin, le musée est accessible les lundis et mardis sur rendez-vous, du mercredi au vendredi de 10 h à 16 h 30 et le week-end de midi à 16 h. Dès le 4 juillet, on pourra visiter sept jours par semaine, de 10 h à 16 h 30.

L’Hôtel des Postes

Les visites ont repris également à l’Hôtel des Postes où les aménagements sont très mineurs, l’espace était suffisant à tous les étages pour assurer le 2 mètres de distanciation physique. L’escalier est suggéré pour monter alors qu’on propose l’ascenseur pour descendre, ce qui évite les rencontres.

C’est l’occasion de visiter la toute nouvelle exposition de l’horloge. En effet, des panneaux explicatifs ont été installés et on peut désormais voir le poids de l’horloge descendre (lorsqu’on est patient puisqu’il faut prendre le temps). Si les deux lieux d’exposition sont désormais accessibles aux visiteurs, on ne sait pas encore s’il y aura du théâtre estival pour les enfants et des ateliers.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des