La Balade gourmande se tiendra sur une fin de semaine… de quatre jours

Par Manon Toupin
La Balade gourmande se tiendra sur une fin de semaine… de quatre jours
(Photo : Archives)

Puisque les consignes sanitaires reliées à la COVID-19 changent régulièrement, difficile de donner les détails sur la prochaine Balade gourmande. Ce qui est certain toutefois, c’est que ce grand marché de produits régionaux aura bel et bien lieu à l’automne, mais un seul week-end (de quatre jours), plutôt que les deux habituels (celui de l’Action de grâce).

La responsable de l’événement, Sandra Vigneux, a indiqué que toute l’équipe était à élaborer différents plans afin de tenir l’événement. Fromage bouffe et tradition, l’activité gourmande habituellement tenue en juin ayant été reportée à 2021 (pour son cinquième anniversaire), toute l’énergie est désormais dirigée vers la Balade. «Il y aura une Balade gourmande différente, qui respectera les consignes sanitaires», annonce-t-elle.

Mais il faudra attendre en septembre pour connaître les détails exacts de ce qui sera offert puisque les consignes gouvernementales changent au fil du temps. Chose certaine, les producteurs seront au rendez-vous et Mme Vigneux est confiante d’atteindre le nombre de 150, comme d’habitude, avec plusieurs nouveautés.

En effet, il semble que certains habitués, pour différentes raisons, ont décidé de passer leur tour cette année. Mais d’autres, qui se retrouvaient dans les minimarchés régionaux, ont choisi d’accueillir les gens chez eux cette fois. «Nous aurons une quarantaine de producteurs sur leur site. C’est toujours intéressant d’aller chez eux, où il y habituellement un volet éducatif qu’il faut toutefois réévaluer», annonce Mme Vigneux.

Parce qu’avec la crise de la COVID-19, il faut tout revoir et modifier plusieurs choses, ce qui entraîne des changements de plan. «Et on veut rester uniques», souhaite-t-elle.

Quant au passage de deux à un seul week-end, il s’explique par le fait que 60% des visiteurs proviennent habituellement de l’extérieur. Avec la consigne d’éviter les déplacements non nécessaires d’une région à l’autre, la Balade sera davantage locale et régionale, «pour la santé de tous», ajoute l’organisatrice.

Parce que c’est la priorité pour chaque scénario élaboré de la Balade gourmande. «Nous avons une responsabilité en termes de santé publique», insiste-t-elle. Il faut également, dans tout le processus, rassurer les partenaires et les producteurs. Mais ceux-ci semblent confiants et prêts à accueillir les gens, tout en respectant les règles.

Si le pavillon Arthabaska, qui accueille normalement un grand marché (et 6000 visiteurs par week-end), est déjà réservé, pas sûr qu’il pourra être utilisé puisqu’il faudra respecter la distanciation physique. Du côté de l’organisation, on songe plutôt à installer un grand chapiteau extérieur qui permettrait d’accueillir un plus grand nombre de personnes. Parce que c’est justement cette capacité d’accueil qui représente le plus grand défi.

«Mais en octobre, les gens seront habitués de faire la file, dans la bonne humeur et le respect», espère Mme Vigneux. Puisque tous les événements ont été annulés jusqu’au 31 août, le maintien de la Balade gourmande permet aux habitués des événements culturels et gustatifs d’avoir hâte à quelque chose. Il s’agira de la 21e Balade gourmande qui sera remplie de belles découvertes. Un événement qui sera certes différent, mais toujours aussi succulent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires