Estime de soi : votre ado a besoin de vous aussi

Par Line Lacaille, psychothérapeute, travailleuse sociale
Estime de soi : votre ado a besoin de vous aussi

L’estime de soi est vue par plusieurs auteurs incontournables de la psychologie comme une phase développementale importante pour le développement psychologique d’une personne. Nous sommes d’ailleurs la seule espèce animale à posséder l’estime de soi comme enjeu nécessaire à notre développement individuel.

L’estime de soi est l’idée que la personne se fait d’elle-même et permet de maintenir en soi l’impression d’être une personne à part entière, même quand le regard de l’autre n’est pas présent. Le développement de l’estime de soi commence tôt dans la vie. Elle se construit à partir du reflet que le regard des personnes significatives retourne sur soi. De bons liens d’attachements précoces seront donc précurseurs du développement sain de l’estime de soi. Les regards, les sourires puis les mots et les gestes que les gens porteront sur l’enfant auront une influence sur l’idée qu’il se fera de lui-même. Tel un miroir, les proches permettront à l’enfant de construire une perception de lui-même, comme individu unique.

À l’adolescence, le cercle des personnes significatives prend de l’ampleur. Les amis, les enseignants, les amoureux s’ajoutent à la famille pour que le regard de chacune de ces personnes contribue à façonner une partie de l’image de soi et de l’estime de soi. C’est ainsi que l’adolescent apprend à se connaître et à prendre sa place tel qu’il est, tout en maintenant un sentiment de valeur suffisant pour prendre les risques dont il a besoin pour le développement de son autonomie.

L’enfant n’est pas le prolongement de la vie de ses parents, mais bien un être à part entière avec une identité, des traits de personnalité et des besoins distincts qui sont en perpétuel changement. À l’adolescence, le besoin de se distinguer et de s’individuer est très important et l’estime de soi aura un impact significatif sur la manière dont se déroulera ce processus d’individuation. Tout au long de son développement psychologique, la justesse des reflets des parents aura contribué à donner au jeune une perception de lui-même. Et pour avoir une bonne perception de soi, il faut d’abord se connaître.

Avoir une bonne conception de soi, c’est être en mesure de reconnaître ses forces et ses faiblesses, ses limites et ses besoins. C’est donc être en mesure de reconnaître ce qu’il y a en nous, tout en maintenant le sentiment d’être une personne à part entière avec de la valeur, et cela, malgré les imperfections. C’est sur cette fragile perception que l’adolescent tente de faire des choix pour l’adulte qu’il souhaite devenir.

À l’âge où le regard des amis est si important et où le corps subit diverses transformations, un jeune qui ne possède pas un sentiment de valeur suffisant sera plus vulnérable face à l’influence des autres. Et à l’inverse, une bonne estime de soi permettra à l’adolescent de s’aimer suffisamment pour affirmer ses besoins et ses envies ainsi que pour reconnaître ses limites sans avoir honte de se distinguer. Sa conception de lui-même doit être basée sur ce qu’il est réellement et non sur ce qu’il croit qu’il doit être pour satisfaire son environnement.

La recherche a démontré que les adolescents qui ont une estime de soi juste et positive ont aussi plus de soutien de la part de leurs pairs et de la famille. Quand les parents sont présents et offrent du soutien à leurs adolescents, ces derniers ont une meilleure perception de soi et présentent moins de symptômes dépressifs. Le soutien social et familial est donc déterminant pour les adolescents, et cela, même s’ils revendiquent plus d’autonomie et se montrent plus ambivalents face à certains amis et à la famille.

Les parents peuvent donc contribuer à façonner une meilleure estime de soi chez leur jeune en maintenant un soutien affectif. Les adolescents sont soumis à diverses transformations qui apportent leur lot de nouvelles émotions et de sentiments inconnus. Le soutien du parent pour aider le jeune à mettre des mots sur ce qu’il vit contribuera à poursuivre l’élaboration d’une bonne perception de soi.

Pour avoir confiance en lui, le jeune a besoin de savoir que ses proches lui font confiance. Le lien de confiance entre l’adolescent et ses parents est un apport important pour la réalisation d’un futur adulte qui saura se faire confiance dans l’authenticité.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des