Cancer incurable : une Centricoise implore de l’aide

Rédaction - Le Courrier Sud
Cancer incurable : une Centricoise implore de l’aide
Sonia Trudel et sa famille (Photo : gracieuseté)

Sonia Trudel a 37 ans et est adjointe administrative dans une école secondaire à Drummondville.  Maman de trois jeunes filles, elle a reçu en mars 2016 un diagnostic de cancer du sein her-2 négatif.

Se sont enchaînés ensuite une mastectomie complète, six traitements intensifs de chimiothérapie et 20 séances de radiothérapie. Après une très grosse dépression, elle croyait pouvoir enfin retrouver une vie normale. Mais en novembre 2018, les médecins lui ont découvert plusieurs métastases autour des poumons, dans le ventre et dans le cou. Son cancer était maintenant de type 4, donc incurable.

Sonia Trudel a donc recommencé plusieurs traitements de chimiothérapie par la bouche qui se sont tous avérés infructueux. Elle affirme avoir de plus en plus de métastases chaque mois, même dans les os de son cerveau et dans son foie. Malheureusement, le tout est non opérable.

«J’ai parlé à un oncologue en Californie et il est prêt à me rencontrer après l’histoire de la COVID-19. Après avoir examiné mon dossier, il dit avoir un traitement qu’il aimerait essayer sur moi.  Il m’a toutefois bien avertie des coûts très dispendieux des soins reçus en Californie qui  ne sont pas encore approuvés par Santé Canada», indique celle dont le rêve est de passer le plus de temps possible avec ses filles, sa famille et ses amies. «Je suis prête à tout pour cela.»

C’est pourquoi elle sollicite la population pour l’aider à payer cette immunothérapie et les autres soins qu’elle pourra recevoir dans sa condition.

Le médecin évalue la somme de son traitement à environ 125 000 $ par année. «C’est énorme, mais si ça peut diminuer mon cancer, je suis prête à prendre le risque. Je devrais avoir mon premier rendez-vous environ en juillet-août tout dépendant de l’évolution de la pandémie et il me dit que j’aurais besoin d’environ 10 000 $ pour une consultation et un premier traitement.»

Les personnes qui souhaitent soutenir Mme Trudel peuvent le faire sur la campagne GoFundMe qu’elle a créée. Le lien est ici.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des