Un soutien financier fédéral essentiel, mais insuffisant pour contrer l’exclusion

Communiqué
Un soutien financier fédéral essentiel, mais insuffisant pour contrer l’exclusion
(Photo : depositphotos)

Le Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPHCQ) se réjouit de l’annonce du premier ministre Justin Trudeau, relative à l’aide financière pour les personnes en situation de handicap confrontées à des dépenses supplémentaires durant la pandémie. C’est un premier pas pour ces Canadiens et Canadiennes dont la situation a été très peu prise en considération depuis le début de la crise sanitaire.

Bien entendu, une aide visant les besoins en matière de services de soutien personnel, de médicaments et de fournitures médicales était essentielle. De la même façon, les mesures annoncées en matière d’accessibilité en milieu de travail et de développement de technologies accessibles représentent des pistes intéressantes. Cependant, il est regrettable que les dimensions d’isolement et de participation sociale des personnes handicapées n’aient pas été entendues et considérées par le gouvernement bien qu’elles représentent un défi accru pour cette partie de la population. En effet, depuis le 13 mars dernier, le confinement a amené la majorité des Canadiennes et Canadiens à utiliser des outils électroniques tant pour maintenir leurs liens sociaux que pour accéder à l’information ou recevoir des services laissant de côté les personnes handicapées.

Considérant que les personnes handicapées sont surreprésentées dans les statistiques entourant la pauvreté et la faible littératie numérique et alors que les institutions et les organismes déploient intensivement de nouvelles façons de faire virtuelles tant en participation (télétravail, réunions virtuelles, etc.) qu’en activités (loisir, information, etc.), ce sont de très nombreuses personnes handicapées qui sont exclues de cette vie sociale en raison des barrières d’accès que représentent les coûts des équipements informatiques et des connexions Internet. On voit également de nombreux organismes communautaires de personnes handicapées incapables de maintenir leur vie démocratique (assemblée générale, conseil d’administration, etc.) ou leurs services (activités sociales, soutien, etc.) qui pourtant sont essentiels pour lutter contre l’isolement et l’exclusion.

Afin de trouver des solutions concrètes et rapides à cette situation, le ROPHCQ a interpellé le gouvernement fédéral, dès le début mai 2020, en proposant d’ouvrir immédiatement aux personnes handicapées et aux personnes aînées vivant en contexte de pauvreté, son programme « Familles branchées » qui permet depuis 2016 aux familles qui reçoivent le montant maximal de l’allocation canadienne pour enfants d’obtenir des services internet à 10 $ par mois (plus taxes) ainsi qu’un ordinateur par le biais de l’organisme Ordinateur pour les écoles du gouvernement du Canada. Le ROPHCQ demandait également au gouvernement canadien de mettre en place un soutien aux organismes communautaires de personnes handicapées afin qu’ils puissent accompagner leurs membres dans l’acquisition urgente de compétences numériques.

Malgré les relances au gouvernement, on constate que ni ces propositions ni aucune mesure n’ont été envisagées pour pallier l’exclusion dramatique des personnes handicapées. Aussi, le ROPHCQ par l’intermédiaire de ses organismes membres, entend donner la voix aux personnes handicapées en lançant dans les prochains jours une pétition afin que le gouvernement canadien mette en place des mesures pour contrer l’isolement social et l’exclusion dus à l’accès aux technologies pour les millions de Canadiennes et de Canadiens vivant en situation de handicap.

La crise sanitaire due à la COVID-19 ne présente pas que des dangers pour la santé physique, mais constitue un des pires fléaux d’exclusion et de dommages psychologiques dont nous risquons de mesurer les effets à très long terme.

À propos : Le Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPHCQ) est un organisme à but non lucratif, dont la mission est la défense collective des droits des personnes handicapées au Centre-du-Québec. Il représente, par l’intermédiaire de ses organismes membres, des milliers de Québécoises et de Québécois vivant en situation de handicap ainsi que leur famille. Il vise à favoriser l’inclusion et la participation des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des