Une bonne soirée au bureau

Une bonne soirée au bureau
Kevin Cloutier (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le directeur général des Tigres de Victoriaville, Kevin Cloutier, était un homme heureux à l’issue de la première ronde du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Non seulement il a réclamé deux joueurs hautement considérés par l’organisation, mais une transaction avec les Voltigeurs de Drummondville lui a également permis d’emmagasiner deux choix de deuxième ronde en 2021.

Au septième rang au total, il a sélectionné le défenseur Pier-Olivier Roy, des Chevaliers de Lévis. L’arrière de 5’09’’ et 151 livres, originaire d’Adstock, a été le plus productif à sa position au cours de la dernière saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Il a récolté 32 points. Il a de plus affiché un différentiel de +21.

«C’est un quart-arrière. C’est un jeune qui compétitionne à chaque match. Il est mobile et efficace dans les deux sens de la patinoire», a vanté le DG des Tigres. Certaines formations avaient manifesté de l’intérêt pour le septième choix au total appartenant aux Félins. Puisque Roy était toujours disponible, il n’était pas question pour Cloutier d’effectuer une transaction.

Il a toutefois été actif par la suite. L’Armada de Blainville-Boisbriand a choisi Jonathan Fauchon au 10e rang au total, tout juste avant que les Tigres se fassent entendre pour la deuxième fois au premier tour. Fauchon était visiblement dans la mire de la formation des Bois-Francs.

Devant la situation, Kevin Cloutier a effectué une transaction avec les Voltigeurs. Un pari qui lui a été bénéfique. Il a sélectionné l’attaquant Nathan Morin au 19e rang au total, un autre produit des Chevaliers de Lévis. En plus, il a obtenu deux choix de deuxième ronde en 2021.

«Nathan figurait dans notre top dix, a mentionné Cloutier. Il évoluait avec Jonathan Fauchon, deux joueurs que nous aimions. Nathan a été le deuxième joueur de 15 ans le plus productif de la LHMAAAQ la saison dernière. En analysant les équipes qui se prononçaient après les Voltigeurs, j’étais confiant de pouvoir le réclamer. Ça finit la soirée en beauté.»

Morin, originaire de Saint-Augustin, a affiché une progression constante au cours de la dernière campagne. Il a d’abord été retranché par le Séminaire Saint-François, avant de se tailler un poste avec les Chevaliers et de devenir un rouage important de cette formation. Il a d’ailleurs été particulièrement dominant en deuxième moitié de saison. La COVID-19 aura ralenti ses ardeurs et celles de ses coéquipiers. Les Chevaliers misaient sur une équipe de premier plan et plusieurs croient qu’ils auraient pu offrir une opposition de taille aux favoris, les Cantonniers de Magog.

À savoir si les Tigres ont un faible pour les espoirs des Chevaliers, Cloutier parle plutôt de coïncidences. En fait, il a fait remarquer que les Chevaliers alignaient plusieurs bons joueurs et que leur entraîneur, Éric Bélanger, avait fait un travail colossal.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des