Lutte contre l’agrile du frêne à Plessisville

Lutte contre l’agrile du frêne à Plessisville
L'agrile du frêne a été dépisté sur le territoire de la Ville de Plessisville. (Photo : Ressources naturelles Canada)

La Ville de Plessisville a donné un avis de motion pour l’adoption d’un règlement sur la lutte contre la propagation de l’agrile du frêne sur son territoire lors de la séance du mois de juin, tenue à huis clos. Elle en a également profité pour y adopter son plan d’action 2020-21.

Le règlement, qui sera présenté lors d’une séance subséquente, permettra aux autorités municipales d’instaurer des mesures qui ont pour objectif de contrer la dispersion des foyers d’infestation, soit par l’abattage, l’élagage, le traitement des frênes et la gestion du bois de frêne.

Pour la Ville de Plessisville, il est nécessaire de se doter d’une stratégie municipale pour contenir la propagation de l’agrile du frêne qui est présent sur son territoire depuis l’été 2019, compte tenu des dommages potentiels que peut engendrer cet insecte nuisible sur la qualité de l’environnement, la sécurité des citoyens et la valeur des propriétés.

«Nous avons déjà identifié les frênes qui appartiennent à la Ville et nous avons un plan pour assurer le renouvellement du couvert forestier que cela représente», a fait savoir la directrice générale de la Ville de Plessisville, Justine Fecteau. «Nous voulons également identifier, cet été, les frênes sur les terrains de nos citoyens afin de leur offrir un soutien», a-t-elle également expliqué.

Adoption de règlements

Par ailleurs, les élus ont procédé à l’adoption des règlements 1768 et 1769.

Le règlement 1768 concerne la tarification des biens, des services et des activités de la Ville de Plessisville. Il vient permettre aux élus de modifier le tarif pour l’ouverture et la fermeture d’une vanne d’eau en dehors des heures normales de travail et à modifier les tarifs d’inscription au camp de jour pour tenir compte du fait que la durée sera de sept au lieu de huit semaines.

Le règlement 1769 pour sa part permet aux élus de modifier le règlement concernant le programme de subvention relatif à l’adaptation aux changements climatiques afin d’en augmenter les montants à 1800 $ et 2200 $ pour le remplacement de certains dispositifs qui doivent être installés sur le collecteur sanitaire et collecteurs secondaires.

Soumissions retenues

La Ville a retenu la soumission de l’entreprise Électrique Expert S.G. inc. au montant de 53 743 $ pour les travaux d’éclairage des chutes de la rivière Bourbon. Ces travaux seront financés à même une subvention reçue du Fonds de développement des territoires – Volet Pacte rural (33 547 $) d’une part, et à même l’excédent de fonctionnement non affecté (28 250 $) d’autre part.

«Nous avons un projet de mettre nos attraits en évidence sur une période de quelques années et nous avons choisi de commencer avec les chutes», a précisé M. Fortin.

D’autre part, le conseil municipal a retenu la soumission de Philippe Gosselin & associés limitée pour la fourniture d’essence diesel, pour la période du 26 juillet 2020 au 24 juillet 2021, pour un contrat estimé à 41 522 $, excluant les taxes applicables, basé sur une consommation moyenne annuelle de 49 000 litres.

La Ville a retenu la soumission de CIMA + S.E.N.C. pour la réalisation de l’étude d’évaluation de la sécurité du barrage Bertrand, pour 23 000 $, excluant les taxes applicables.

Avenue Alphonse-Poulin

On connaît maintenant le nom de la nouvelle rue qui sera construite perpendiculairement à la rue Jules-Paquette dans le cadre des travaux d’agrandissement du parc industriel.

Le conseil municipal s’est rangé derrière les recommandations du comité de toponymie. Il s’agira de l’avenue Alphonse-Poulin en hommage à cet ancien propriétaire terrien du secteur.

En bref…

Les membres du conseil municipal ont entériné la suspension sans solde d’un employé de la Ville conformément à la décision de la directrice générale. Ce dernier aurait fait preuve d’un manquement sérieux à ses obligations.

Les élus ont procédé à l’embauche d’une vingtaine de jeunes pour agir à titre de moniteurs pour répondre au besoin de l’organisation de diverses activités de loisir au Service de la vie citoyenne durant la période estivale. Le maire Mario Fortin a remercié les jeunes d’avoir décidé de travailler et d’offrir leurs services dans le contexte actuel.

Les conseillers municipaux ont approuvé la demande de permis présentée pour des travaux de rénovation sur le bâtiment situé au 1439, avenue Saint-Joseph. Selon le comité consultatif d’urbanisme, les travaux projetés sont conformes aux objectifs et aux critères du Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIAA) relatifs aux bâtiments d’intérêt patrimonial.

La Ville a entériné la vente d’un terrain de près de 4000 mètres carrés situé dans son parc industriel au Groupe Veilleux inc. pour un montant se chiffrant à quelque 32 000 $. «Voilà une bonne nouvelle pour l’économie de notre Ville», a fait savoir M. Fortin.

Le conseil municipal procédera à une demande d’aide financière à la Fédération canadienne des municipalités (FCM) dans le cadre du programme «Financement de l’efficacité communautaire» pour la relance et la bonification du programme de rénovation écoénergétique FIME. Il a de plus été résolu que la Ville s’engage à payer sa part des coûts, soit 250 042 $, afin de contribuer au versement de prêts aux citoyens et à l’embauche d’une ressource chargée de coordonner le programme de rénovation pour la période 2021-2024.

La Ville a confirmé une contribution financière de 27 000 $ pour les années 2021, 2022 et 2023 pour la mise en œuvre des projets de la municipalité inclus dans l’entente de développement culturel avec la MRC de L’Érable et le ministère de la Culture et des Communications.

Une demande d’aide financière au volet Redressement des infrastructures routières locales (RIRL) du Programme d’aide à la voirie locale (PAVL) pour la réalisation de travaux admissibles de resurfaçage dans certaines rues de son territoire a aussi été déposée.

La Ville a entériné le document intitulé «Entente de transition relative à l’entente pour les services des loisirs» préparé dans le cadre de la médiation de la Commission municipale du Québec relativement à une entente sur les services des loisirs.

Notons que la séance du conseil municipal était diffusée en direct sur la page Facebook de la Ville.

En début de séance, le maire Mario Fortin a réservé un moment de silence contre le racisme dans le monde suite aux émeutes qui ont éclaté dans plusieurs grandes villes américaines après la mort tragique d’un Afro-Américain décédé des suites de son arrestation par un policier blanc dans le Minnesota.

Enfin, signalons que la séance a été ajournée au 22 juin prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires