Budget 2020-2021 : le milieu communautaire veut un meilleur soutien

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Budget 2020-2021 : le milieu communautaire veut un meilleur soutien
(Photo : Archives)

Dans un contexte où le gouvernement n’a jamais autant compté sur les organismes communautaires pour soutenir les personnes en situation de vulnérabilité selon le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA), l’organisme déplore le manque de soutien financier de la part du gouvernement.

«Les groupes communautaires sont tous des mailles essentielles de notre filet social au Québec et il est temps que le gouvernement le reconnaisse en leur apportant des ressources adéquates», affirme Marie-Line Audet, présidente du RQ-ACA, qui demande au  gouvernement de François Legault de maintenir et de bonifier ses engagements annoncés en mars.

«Rappelons que ce sont 75 M $ de plus qui devaient être injectés à la mission des organismes, représentant 16% des besoins supplémentaires au financement existant, et ce, avant même que la situation ne bascule dramatiquement. Les groupes sont arrivés en situation de crise sans les ressources pour y faire face et les besoins ne cessent d’augmenter. Nous demandons donc un investissement supplémentaire afin de permettre aux organismes d’action communautaire autonome (ACA) de franchir la crise et de reprendre leurs activités», précise-t-on.

«Nous devons reconnaître que toutes les mailles du filet social sont importantes, qu’ils soient dans la prestation de service, la défense de droit, l’éducation populaire autonome et tant d’autres», ajoute Caroline Toupin, coordonnatrice du RQ-ACA.

En dénonçant un soutien financier faible qui s’accompagne de défis administratifs et de grandes variations dans les consignes données aux organismes, le gouvernement doit cesser d’infliger de la pression additionnelle sur les organismes pour le RQ-ACA. «Notre capacité d’agir est mise en péril et on ne peut pas répondre à l’accroissement des besoins sans d’abord simplifier les procédures administratives et fournir des informations adéquates pour faciliter notre travail indispensable», souligne Marie-Line Audet.

Icimédias

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des