«Le racisme, ça existe aussi chez nous»

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
«Le racisme, ça existe aussi chez nous»
François Legault (Photo : Archives)

Les premiers ministres respectifs du Canada et du Québec ont commenté l’affaire Floyd pour dénoncer l’injustice et appeler leurs concitoyens au respect.

François Legault a tenu à rappeler presque dans le détail l’incident qui a conduit à la mort de George Floyd aux États-Unis. Il a marqué son indignation.

«C’est choquant, révoltant, je comprends tous les gens qui ont été révoltés, je suis solidaire des autres, ça montre qu’on a encore du travail à faire pour lutter contre le racisme… malheureusement ça existe encore», a-t-il plaidé en conférence de presse.

Le premier ministre québécois a également rappelé l’égalité qui doit prévaloir entre les hommes «peu importe la couleur de la peau», car ce qui s’est passé aux États-Unis «rappelle tout le monde à l’ordre».

Le premier ministre a cependant condamné les actes des manifestants qui ont commis des abus à Montréal la veille.

«Malheureusement, quelques casseurs ont brisé des vitrines, endommagé des commerces, volé des guitares, entre autres, c’est inacceptable, ça n’aide pas la cause » a-t-il expliqué.

J’entends votre colère

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Justin Trudeau avait également commenté la situation aux États-Unis au cours de sa conférence de presse. Contrairement à François Legault qui a écarté la discrimination systémique, Justin Trudeau n’a pas fait la différence.

«Le racisme envers les Noirs, la discrimination systémique, l’injustice, ça existe aussi chez nous», a-t-il reconnu.

Le premier ministre canadien a interprété les manifestations contre le racisme.

«En faisant front commun dit-il, les Canadiens envoient le message qu’ils ne toléreront pas l’injustice.»

Justin Trudeau s’est aussi adressé aux jeunes canadiens noirs dans son discours :

«Je vous entends, j’entends vos inquiétudes, votre colère, votre peine. Je vous entends lorsque vous dites que ça vous rappelle des expériences douloureuses de racisme et de discrimination», a-t-il lancé. Il a réitéré le soutien du gouvernement à la jeunesse noire.

«Je vous écoute… Le statu quo où les jeunes font face à la violence à cause de la couleur de leur peau est inacceptable», a-t-il réitéré avant d’appeler les leaders politiques à jouer un rôle crucial dans le combat contre les inégalités sociales.

«En tant que dirigeants et alliés, on doit veiller à ce que tout le monde soit en sécurité et traité avec respect. Ça inclut les journalistes, qui doivent pouvoir faire leur travail sur le terrain pour exposer la vérité et raconter les histoires qu’on doit entendre. Et en tant que Canadiens, on doit continuer de bâtir un pays meilleur et plus égal pour tous», a plaidé M. Trudeau.

Icimédias

 

 

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Clarisse Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Clarisse
Invité

Tout ceci nous rappele surtout l’ancienne histoire de l’exclavage il est donc intolérable de laisser passer une telle situation sans rien faire nous avons tout a fait le droit de se manifester d’une manière ou d’une autre et justice doit être rendu. A tout ceux qui pratiquent le racisme malheur a eux!!!!!