Ottawa offre aux municipalités un solde anticipé de la taxe sur l’essence

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
Ottawa offre aux municipalités un solde anticipé de la taxe sur l’essence
Justin Trudeau (Photo : Archives)

Le premier ministre Justin Trudeau propose de reverser directement la somme de 2,2 milliards de dollars en lieu et place de l’aide d’urgence de 10 milliards réclamée par la Fédération canadienne des municipalités pour compenser les pertes de revenus.

«D’un océan à l’autre, les Canadiens ressentent les impacts économiques de la COVID-19 et font ce qu’ils peuvent pour protéger la santé et la sécurité de leurs familles et de leurs communautés. C’est pourquoi nous prenons des mesures pour relancer l’économie et permettre aux Canadiens de retourner au travail», a déclaré Justin Trudeau au cours de sa conférence de presse quotidienne.

Les villes canadiennes recevront donc directement ce premier coup de pouce en un seul versement dès le mois de juin pour juguler les effets de la pandémie de la COVID-19. Elles y accèdent généralement en deux tranches par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence fédérale.

«Le financement annoncé aujourd’hui aidera les communautés à répondre à leurs besoins immédiats et à planifier les infrastructures dont elles auront besoin à l’avenir», a ajouté M. Trudeau.

Une aide insuffisante

La Fédération canadienne des municipalités avait exigé en avril que le gouvernement fédéral leur apporte un appui à hauteur de 10 à 15 milliards de dollars pour que les villes puissent contourner les déficits imposés par la crise sanitaire.

Ces villes se plaignent notamment des pertes enregistrées ces derniers mois dans les transports en commun en raison de la baisse du taux d’affluence. Il faut noter que les sociétés de transport en commun ne sont pas admissibles aux programmes de subvention salariale mis en place par l’administration fédérale.

D’autres manques à gagner sont issus de la taxe foncière, des factures des services publics ou des droits de passage pour les villes ayant un réseau de transport collectif.

En conférence de presse, le chef du Nouveau Parti Démocratique, Jagmeet Singh, a indiqué que cette proposition d’Ottawa n’était pas à la hauteur des attentes des municipalités.

«Ce que les municipalités ont dit, c’est qu’elles doivent faire face à d’énormes déficits, ce qui signifie qu’elles vont perdre des employés et leur capacité à offrir des services», a-t-il expliqué après avoir salué ce qu’il considère tout de même comme un geste positif.

Le leader conservateur Andrew Scheer, cité par les médias d’État, a réitéré l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur les finances des villes et ses critiques contre Ottawa en matière d’infrastructures.

Icimédias

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des