Bateaux Princecraft maintient sa vitesse de croisière

Par Carol Isabel
Bateaux Princecraft maintient sa vitesse de croisière
Le Vectra 21 RL est une embarcation très populaire fabriquée chez Princecraft cette année. (Photo : gracieuseté)

Bateaux Princecraft, qui se spécialise dans la fabrication de bateaux de pêche en aluminium, pontons et bateaux pontés, réussit à maintenir sa vitesse de croisière, malgré la crise provoquée par la COVID-19.

Même si l’entreprise a dû cesser la production de ses embarcations pendant sept semaines à ses trois usines de Princeville, elle vogue à plein régime depuis la reprise de ses opérations le 11 mai. En plus de rattraper le temps perdu, beaucoup de travail attend d’ailleurs les 200 employés de l’entreprise jusqu’aux vacances alors qu’il y a une recrudescence pour ses produits.

«Il se vend du bateau. C’est la folie furieuse depuis la réouverture de nos concessionnaires. On sent que les gens veulent passer leurs vacances localement et qu’ils voient la pêche comme une solution pour passer du temps en famille et pratiquer une activité qui respecte les règles de distanciation sociale», d’expliquer le directeur du marketing chez Princecraft, Jean-Philippe Martin-Dubois.

Les pontons et bateaux pontés demeurent le pain et le beurre de l’entreprise. «Ils sont parfaits pour des promenades en famille et permettre à tous d’aller jouer sur l’eau, et ce, avec un prix raisonnable», mentionne le directeur du marketing. «Quant à nos bateaux de pêche, ils sont en très forte demande, ce qu’on n’avait pas vu depuis quelques années.»

«Nos ventes s’enlignent bien jusqu’à l’été. Ça ne sera pas une année record, mais ce sera loin d’être une mauvaise année. La pandémie a même eu un effet positif sur les ventes d’embarcation en ligne, notamment dans la région de Montréal. Je pense cependant que la période postpandémique sera peut-être plus difficile», avance M. Martin-Dubois.

Celui-ci souligne que l’entreprise a mis en place de bons programmes de ventes pour supporter ses concessionnaires et qui sont offerts aux travailleurs de première ligne pour les remercier de ce qu’ils font pendant la crise et les encourager à s’évader dans les plans d’eau lors de leurs moments de répit.

M. Martin-Dubois tient aussi à dire aux consommateurs que les produits Princecraft sont Québécois. «Nous comptons sur une vingtaine de fournisseurs du Québec. Il y a peu d’entreprises qui peuvent se vanter de fabriquer un produit à ce point-là aussi québécois. Princecraft représente 400 à 500 emplois directs et indirects chez nous.»

Le directeur du marketing précise aussi que des mesures très strictes ont été mises en place dans les plans de production pour assurer les travailleurs d’un environnement ultrasécuritaire. «C’était notre priorité de nous assurer que nos gens en usine soient en sécurité. Nous avons appliqué pratiquement les mêmes normes que celles de l’industrie agroalimentaire. J’ai moi-même été surpris de l’ampleur des mesures et de l’efficacité de notre groupe des ressources humaines à les mettre en place.»

Les employés de bureau ont pour leur part réalisé du télétravail durant le confinement afin de continuer à supporter le réseau de concessionnaires.

Bateaux Princecraft réalise ses ventes principalement au Québec et en Ontario, ainsi que dans le reste du Canada et accentue de plus en plus sa présence aux États-Unis depuis quelques années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Bulletin hebdomadaire COVID-19 | Édition du 29 mai - Stiq
5 mois

[…] Bateaux Princecraft, qui se spécialise dans la fabrication de bateaux de pêche en aluminium, pontons et bateaux pontés, réussit à maintenir sa vitesse de croisière, malgré la crise provoquée par la COVID-19. [Lien] […]

trackback
Bulletin hebdomadaire COVID-19 | Édition du 5 juin - Stiq
5 mois

[…] Bateaux Princecraft, qui se spécialise dans la fabrication de bateaux de pêche en aluminium, pontons et bateaux pontés, réussit à maintenir sa vitesse de croisière, malgré la crise provoquée par la COVID-19. [Lien] […]