Une nouvelle expérience touristique se dessine dans la région

Communiqué
Une nouvelle expérience touristique se dessine dans la région
(Photo : Archives)

On le perçoit de plus en plus, plusieurs facettes de nos vies vont changer et il en sera de même pour les expériences touristiques ici, au Centre-du-Québec, comme partout ailleurs.

Le tourisme comme nous le connaissions auparavant devra également se transformer. Voilà pourquoi Tourisme Centre-du-Québec, en collaboration avec ses partenaires régionaux et provinciaux, œuvre à façonner cette nouvelle expérience qui assurera de belles découvertes dans un encadrement sécuritaire.

On se rappellera que l’industrie touristique du Centre-du-Québec, tout comme l’ensemble des Québécois, a dû se mettre sur pause le 12 mars dernier. D’abord, en gérant l’annulation de tous ses rassemblements de 250 personnes et plus (congrès et réunions d’affaires, tournois et compétitions sportives, spectacles et concerts, etc.) puis en annonçant l’annulation des festivals et événements à se tenir d’ici le 31 août et même au-delà de cette date.

Certains établissements sont demeurés en fonction, reconnaissant leur caractère essentiel dans le contexte. Ils ont toutefois dû modifier et adapter leur offre de services et mettre en place des mesures strictes d’hygiène comme quelques hôtels, des restaurants et des producteurs agrotouristiques. Cette transformation rapide leur a demandé d’user d’une grande ingéniosité malgré les pertes importantes encourues.

Dans ce court laps de temps, le réseau provincial se mettait en branle pour effectuer des représentations auprès des deux paliers de gouvernement afin de faire entendre les besoins de l’industrie. Pour Yves Zahra, directeur général de l’association touristique régionale, la durée de cette pause demeure un facteur capital. «N’oublions pas que plus la reprise se fait attendre, plus la situation s’avère cruciale pour de nombreux acteurs du tourisme. La saison estivale est à nos portes et représente pour plusieurs la seule et unique période d’opérations.»

Régionalement, Tourisme Centre-du-Québec a mobilisé les membres de son conseil d’administration pour faire état de la situation, informer et soutenir ses membres, au nombre de tout près de 300 entreprises et organismes.

«À titre d’entrepreneur et pour entendre les propos des autres membres de notre association touristique, tous vivent énormément d’inquiétude face à la gestion de leurs opérations et à leur engagement financier. Tous attendent impatiemment l’autorisation de la Santé publique pour reprendre leurs activités, conscients toutefois qu’ils devront se réinventer, qu’ils devront revoir leur modèle d’opérations. Un autre souci qui s’ajoute à la liste», a souligné son président, Bernard Giles.

En collaboration avec ses partenaires régionaux des offices de tourisme des cinq MRC, un réseau d’échanges s’est organisé afin de prendre le pouls de la situation de partout dans la région, mais surtout dans l’esprit de trouver des moyens pertinents d’épauler l’industrie touristique centricoise. Ces échanges assurent une cohérence tout en permettant de respecter les réalités de tout un chacun.

L’organisme travaille maintenant sur la prochaine étape puisque, récemment, la ministre du Tourisme donnait un peu d’espoir sur la possibilité d’une éventuelle saison touristique au Québec. Cette espérance a également été partagée par plus de 3 millions de Québécois via les médias sociaux par le #PourUnInstant. «Cette initiative, où toutes les régions du Québec ont participé, incite au partage de photos selon ce qu’il est possible de voir de notre fenêtre. Il est encore bien actif pour ceux qui souhaitent encore partager», a fait valoir Céline Rousseau, directrice marketing à Tourisme Centre-du-Québec.

Enfin, dans cet élan de positivisme s’ajoutera, quand il sera disponible, la distribution du Plan de sécurité sanitaire COVID-19 de l’industrie touristique aux entreprises et organismes touristiques afin de leur permettre une réouverture sécuritaire. «Il est important de redonner un goût de liberté aux Québécois sans anéantir les efforts collectifs des deux derniers mois», a mentionné Yves Zahra.

Avec l’amorce de déconfinement par secteurs d’activités et selon le succès de celui-ci, certaines activités permettant la distanciation sociale et l’application de mesures sanitaires comme la randonnée pédestre, le vélo, le golf, le camping, etc. pourront peut-être ainsi être parmi les premiers à offrir une certaine évasion aux Centricois.

Ces derniers ont besoin de se divertir, de se changer les idées et le tourisme au Centre-du-Québec a aussi besoin que les Centricois soient au rendez-vous.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des