Accès à Internet en milieu rural : Luc Berthold lance des consultations publiques

communiqué
Accès à Internet en milieu rural : Luc Berthold lance des consultations publiques
Luc Berthold, député de Mégantic-L'Érable (Photo : gracieuseté)

Alors que la pandémie actuelle oblige un grand nombre de citoyens de Mégantic-L’Érable à opter pour le télétravail, l’inégalité de l’accès à Internet entre les communautés urbaines et rurales est encore une fois accentuée.

«L’économie numérique d’aujourd’hui signifie qu’un accès Internet haute vitesse abordable et fiable est un déterminant de la productivité économique et de l’égalité des chances de chacun. Même si le CRTC a désigné la large bande comme un service essentiel il y a plus de cinq ans, de nombreux Canadiens des régions rurales et éloignées n’ont toujours pas un accès continu à ce service essentiel», illustre Luc Berthold.

En tant que député d’une circonscription où, encore aujourd’hui, certains citoyens n’ont même pas accès à la norme de base établie par le CRTC en 2015, Luc Berthold estime que dans le contexte actuel de pandémie mondiale, cette iniquité devient un véritable frein au développement économique régional. «Malgré les nombreux investissements faits au cours des dernières années, peu de progrès ont été réalisés quant à l’accès à la large bande. Des changements majeurs doivent être apportés au système actuel de réglementation afin que le service haute vitesse se rende jusque dans les foyers des citoyens et non seulement dans les poches des fournisseurs», commente le député Berthold.

C’est la raison pour laquelle les conservateurs ont créé le caucus rural et Internet, dont le mandat était de proposer des solutions concrètes, réalisables et abordables pour que les citoyens des régions rurales aient tous accès à des infrastructures de large bande au même titre que les citoyens des collectivités urbaines.

Le caucus a donc formulé une série de recommandations, lesquelles pourront être débattues lors des séances publiques de consultations que le député prévoit lancer prochainement. Ces recommandations ont été formulées à partir du principe que toute nouvelle initiative gouvernementale doit évidemment tenir compte des échecs des programmes précédents, lesquels se sont soldés par bien peu de résultats compte tenu de l’importance des investissements réalisés.

«L’accès à Internet haute vitesse est un dossier prioritaire sur lequel le gouvernement doit se pencher dès maintenant. Le gouvernement libéral a la responsabilité de respecter la norme minimale du CRTC. C’est une question de justice envers les citoyens et les entreprises des communautés rurales», conclut le député.

 

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Mario Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mario
Invité
Mario

bonjour je suis de milan et rien ne passe ni internet ni cellulaire en pandémie je peux dire qu on ce sent très seul et personne bouge pour que ce soient le plus rapidement corrigé on ce lance la balle de part et d autre mais une taxe sur l essence a été remit de 15 million pour ça et qui en profite pas nous en tout ça j ai déjà été fière de mais politicien mais la non, plus sa retarde et plus sa va coûté cher et a qui a nous .