Repêchage de la LHJMQ : «La liste devrait beaucoup varier d’une équipe à l’autre»

Repêchage de la LHJMQ : «La liste devrait beaucoup varier d’une équipe à l’autre»
À défaut de pouvoir assister à des matchs en personne, Gilles Tremblay a multiplié les séances vidéo au cours des dernières semaines. Le défi, selon lui, est de bien évaluer le calibre de jeu dans lequel les jeunes évoluent. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Selon plusieurs recruteurs, les espoirs du prochain repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ne représentent pas une grande cuvée.

En fait, il faut quelque peu nuancer cette observation. Comme l’a fait remarquer le recruteur-chef des Tigres de Victoriaville, Gilles Tremblay, chaque séance de sélection voit naître des joueurs de qualité et 54 patineurs d’entre eux évolueront à 20 ans au sein du circuit Courteau ultérieurement.

Il reconnaît cependant que les meilleurs attaquants, cette année, ne sont pas aussi dominants qu’au cours des dernières saisons. «En attaque, il n’y a pas de joueurs «wow», a-t-il imagé. À la ligne bleue, Tristan Luneau est définitivement dans une classe à part. La liste des espoirs devrait beaucoup varier d’une équipe à l’autre.»

Selon Gilles Tremblay, les recruteurs s’entendent pas mal sur les dix meilleurs joueurs disponibles. Par contre, l’ordre de ces patineurs est assurément différent d’une formation à l’autre.

Les Tigres, considérant que Guillaume Richard, le premier choix de l’an dernier, ait opté pour les États-Unis, se feront entendre à deux reprises en première ronde. Ils bénéficieront des septième et onzième choix au total. Pour le recruteur-chef des Félins, les espoirs réclamés évolueront assurément au sein de la LHJMQ.

Au septième rang au total, le personnel hockey des Tigres sélectionnera le meilleur patineur disponible. Cette sélection pourrait, par la suite, influencer l’autre choix de premier tour de l’équipe.

Si les Tigres sont bien nantis devant le filet avec la présence de Fabio Iacobo et de Nikolas Hurtubise, les besoins sont bien présents en attaque et à la ligne bleue. De la profondeur est souhaitable et espérée à toutes les positions.

Et malgré la présence de deux cerbères de qualité, les Tigres, historiquement, réclament toujours un ou deux gardiens de but à chaque repêchage. «Cette année, devant le filet, il y a au moins cinq à six espoirs qui ont l’étoffe pour connaître une belle carrière junior», a avancé le recruteur-chef des Tigres.

Une façon de travailler différente

Véritable «rat d’aréna», Gilles Tremblay a vu son quotidien chamboulé, à la mi-mars, alors que le Québec a été mis sur pause. Impossible d’assister en personne à des matchs de hockey, il a dû se résoudre à en visionner plusieurs sur son téléviseur. Son horaire, prévoyant de nombreux déplacements pour voir à l’œuvre des jeunes joueurs québécois, mais aussi des Maritimes, a été jeté à la poubelle.

«Ça a complètement changé ma façon de travailler, a-t-il dit. Je suis habitué d’être sur place pour voir les espoirs. Là, c’est différent. Les contacts, les références et la cueillette d’informations deviennent encore plus importants. Il reste que nous sommes tous dans le même bateau.»

L’équipe de recruteurs et le directeur général Kevin Cloutier ont récemment tenu une réunion par vidéoconférence afin d’établir leur liste d’espoirs en vue de la prochaine séance de sélection de la LHJMQ. Gilles Tremblay a laissé entendre que cette liste est finale à 85-90%.

Le repêchage, en raison de la pandémie à la COVID-19, se tiendra sur Internet. La première ronde aura lieu le 5 juin, alors que les rondes 2 à 14 se dérouleront le 6 juin.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des