Tout ne va pas si mal dans les CHSLD

Tribune libre
Tout ne va pas si mal dans les CHSLD
(Photo : Archives)

Oui, je suis bien conscient que la province est divisée en deux réalités. Ça ne m’empêche pas d’être très reconnaissant envers tous les gens qui œuvrent auprès de notre population plus vulnérable. Tellement, que je ne sais plus qui je dois remercier en premier.

D’abord, bravo à l’équipe de M. Legault qui tente de nous rassurer chaque jour. Comment ne pas être solidaires avec eux, qui tentent, tant bien que mal et au meilleur de leurs connaissances, de nous aider à affronter un pareil ennemi? Je ne voudrais, en aucun cas, être dans leurs souliers.

Ensuite, bravo aux gens qui s’occupent de ma mère âgée de 97 ans. Ça fait bientôt deux mois que je n’ai pas été en mesure d’aller la visiter. Bien sûr, au début on se questionne : Est-ce que je pourrai la voir à nouveau? Comment elle va? S’ennuie-t-elle? etc.

Personnellement, je n’ai jamais douté de la qualité des soins qu’elle reçoit. Je sais que nous sommes dans une région épargnée, mais peu importe. Je tenais à souligner le travail de ces personnes qui s’occupent d’elle.

Encore plus, je tenais à te dire merci maman. Même si ça fait à peu près deux mois que je ne t’ai pas rendu visite, nous avons réussi à avoir des contacts avec toi grâce à Zoom, avec la collaboration du personnel de ton CHSLD. À ma grande surprise, par ta réponse à la question à savoir si tu trouvais le temps long et si tu t’ennuyais, je suis rassuré et étonné! Ta réponse fut spontanée : « Je ne m’ennuie pas du tout! J’ai de bons soins et les gens sont très gentils avec moi!».

C’est pour cela que je veux te dire merci. Merci maman, et peut-être un peu à papa décédé trop tôt, de m’avoir légué cette faculté d’être capable d’apprécier ce que la vie nous apporte de bon, ainsi que la bonté des personnes qui nous entourent.

Jamais je ne t’entends te plaindre de la nourriture, des soins ou de n’importe quoi d’autre. Bien sûr, il y a des repas que tu apprécies moins que d’autres. C’est pareil pour nous, un sandwich sur le coin de la table dépanne, même si ce n’est pas de la haute gastronomie. C’est comme ça ta façon de voir la vie, du moins la nôtre, celle que tu nous as transmise!

Bien sûr, il existe inévitablement des «vautours» qui tenteront toujours de tirer profit de ce genre de situation. Pour la plupart des gens, ce n’est pas ce dont nous nous alimentons. Nous avons besoin de savoir qu’il y a de l’espoir et ta réaction face à ce que nous vivons actuellement, me permet de penser qu’effectivement, il y en a. Faire confiance à la vie, c’est ce que j’ai reçu en héritage et c’est ce que je tente de transmettre à mes descendants et à mon entourage.

Bref, il y a de l’espoir, ou du moins, il faut y croire!

Guy Fontaine

P.S. Merci en particulier au CHSLD du Tilleul de Plessisville, pour votre magnifique travail auprès de nos ainés. Souhaitons que les gens sauront reconnaître et apprécier votre travail.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des