Pourquoi pas un congé ou une réduction de taxes?

Pourquoi pas un congé ou une réduction de taxes?
Le maire André Bellavance lors de la séance du conseil, lundi. (Photo : www.lanouvelle.net )

Pour soulager les contribuables en ce temps de crise, la Ville de Victoriaville a déjà posé des gestes en reportant les trois prochains versements du compte de taxes et en réduisant à 0% le taux d’intérêt sur les comptes impayés. Mais des citoyens ont questionné, via le Web, les élus à savoir s’il n’aurait pas été plus approprié d’accorder un congé de taxes ou une réduction.

«Je prends note de vos suggestions», a répondu le maire André Bellavance, ajoutant que la question avait été abordée avec l’Union des municipalités du Québec (UMQ). «Nous nous sommes penchés sur cette situation extrêmement pénible», a-t-il indiqué, tout en rappelant les actions entreprises par la Ville. «Nos gestes permettront à des gens de garder des sous, a-t-il noté, sans compter toutes les autres formes d’aide annoncées par les gouvernements, entre autres. On essaie de s’arrimer avec ça. Il faut que l’aide soit cohérente avec les autres. À la fin, nous verrons de quelle manière on peut continuer d’aider.»

La Ville, a continué le maire, tente de collaborer avec toutes les organisations pour faire en sorte que l’impact soit le moins grave possible pour les citoyens. «Merci pour vos suggestions, a dit le premier magistrat aux citoyens. Je pense que nos mesures vont sans aucun doute donner un bon coup de main. Mais ça ne veut pas dire qu’on s’arrête là. On va continuer de travailler là-dessus.»

Le nettoyage des parterres

Le maire de Victoriaville, par ailleurs, a aussi été interrogé à savoir si des entreprises vouées au nettoyage des terrains pouvaient s’exécuter avec un personnel réduit.

«Je n’ai pas la réponse. Cela relève du gouvernement concernant les services essentiels», a d’abord fait savoir André Bellavance.

Il a aussi confié, sans en être certain toutefois, avoir vu passer que les paysagistes venaient peut-être d’entrer dans une catégorie pour certains travaux.

Balayage et nids-de-poule

L’arrivée du printemps rime avec nettoyage des rues et l’apparition des nids-de-poule et des crevasses sur la chaussée.

Le balayage des rues s’effectuera dans les prochaines semaines dans l’ensemble du territoire. «Les citoyens, en nettoyant leur terrain, peuvent balayer les petites pierres en bordure de rue en évitant de faire des gros tas et en ne les mettant pas dans la poubelle», a rappelé le maire.

La pandémie, par ailleurs, n’empêchera pas les cols bleus de travailler aux réparations des nids-de-poule. «Le travail se fait différemment en respectant les consignes parce qu’il ne faut pas se coller les uns aux autres», a indiqué le maire Bellavance, invitant les citoyens à signaler les nids-de-poule à  vic.to/printemps.

L’impact de la crise

Bien malin celui qui, en ce moment, pourrait préciser les impacts financiers engendrés par la pandémie du coronavirus. «On ne peut évaluer les impacts exactement, mais une analyse s’effectue à l’UMQ. Un modèle est en préparation. On pourra s’en servir pour prévoir les impacts financiers pour une ville comme Victoriaville», a souligné le maire André Bellavance.

L’UMQ, a-t-il confié aussi, accorde une grande importance à la relance économique qui succédera à la crise. «Le gouvernement voudra relancer rapidement l’économie quand ce sera possible. On fera assurément partie de la solution d’une relance parce que les municipalités sont de grands donneurs d’ouvrage avec différents projets d’immobilisation», a fait valoir le maire de Victo.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Yannick Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yannick
Invité
Yannick

Temps difficile mais ce serait complètement irresponsable et même honteux de repoussé nos problèmes financiers sur la prochaine génération. On peut penser à couper dans des programmes de subventions au habitations verte qui ne profite qu’à des gens déjà très fortuné. Mais endetté la ville et repoussé le problème au plus jeune, jamais!!!