Coronavirus : des mesures d’aide pour le secteur agroalimentaire

Communiqué
Coronavirus : des mesures d’aide pour le secteur agroalimentaire
Alain Rayes (Photo : Archives)

Le député de Richmond-Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec pour le Parti conservateur du Canada, Alain Rayes, souhaite partager certaines mesures fédérales d’aide pour le secteur agroalimentaires en lien avec le coronavirus.

«Comme nous le voyons depuis quelques semaines, la pandémie de la COVID-19 perturbe les chaînes d’approvisionnement et la production de l’économie canadienne. Ça ne doit pas arriver au secteur agricole, qui est essentiel, particulièrement dans notre circonscription, a souligné M. Rayes. Chaque jour, de nombreux propriétaires d’entreprises contactent mon bureau pour faire part de leurs inquiétudes sur l’avenir de leur production. Certains, notamment du secteur de la production laitière, doivent même jeter leur production. Le secteur agricole doit être reconnu comme étant une infrastructure essentielle par les autorités fédérales et bénéficier d’un soutien adéquat.»

Alain Rayes rappelle, par ailleurs, l’importance d’encourager les commerçants locaux. «Plusieurs commerces ont dû fermer temporairement, mais d’autres parviennent à maintenir certains services actuellement. Il faut, dans la mesure du possible, les encourager. Le gouvernement du Québec a mis en place le portail «Le panier bleu» pour favoriser le commerce québécois, notamment. J’invite les citoyens et citoyennes à emboîter le pas et à soutenir nos commerçants locaux, dont les acteurs du secteur agroalimentaire», a-t-il insisté.

Mesures pour les agriculteurs

Quelques mesures ont déjà été annoncées pour aider les agriculteurs touchés par la COVID-19. Parmi celles-ci, on compte l’octroi de 5 milliards $ supplémentaires à Financement agricole Canada en capacité de prêt aux producteurs, aux entreprises agroalimentaires et aux transformateurs d’aliments, un sursis de paiement de six mois supplémentaires pour les agriculteurs admissibles qui ont des prêts en cours, dans le cadre du Programme de paiements anticipés qui étaient dus avant le 30 avril, ainsi que des exemptions aux restrictions de voyage aérien s’appliqueront aux travailleurs agricoles saisonniers étrangers qui se sont déjà engagés à travailler.

Le plan d’aide prévoit également de nouvelles échéances pour les prêts dans le cadre du Programme de paiements anticipés :

-30 septembre 2020 : avances de fonds de 2018 pour les céréales, les oléagineux et les légumineuses;

-30 septembre 2020 : avances de fonds de 2018 pour les bovins et les bisons;

-31 octobre 2020 : avances de fonds de 2019 pour les fleurs et les plantes en pot.

L’annonce du PPA rend également tous les produits, autres que le canola, désormais admissibles à un prêt sans intérêt supplémentaire de 100 000 $ pour l’année de programme 2020-2021 (ce qui rend le prêt sans intérêt maximal pour 2020-2021 de 200 000 $).

Le député de Richmond-Arthabaska invite à consulter le lien suivant pour des détails supplémentaires : https://pm.gc.ca/fr/nouvelles/communiques/2020/03/23/premier-ministre-annonce-soutien-les-agriculteurs-et-les

Pour obtenir rapidement l’information sur les mesures fédérales en lien avec la COVID-19, le député de Richmond-Arthabaska invite les gens à s’inscrire en ligne à son infolettre ici : https://forms.gle/uogMQwoe4jpN4hfw6.

Pour voir la dernière infolettre, on peut visiter ce lien : https://us19.campaign-archive.com/?u=706a101e87c64056c830972ca&id=3ea72682f1

Pour voir la liste des infolettres envoyées jusqu’ici, on peut visiter ce lien : https://us19.campaign-archive.com/home/?u=706a101e87c64056c830972ca&id=fb2485413e

Pour joindre les membres de l’équipe du député

En raison du nombre très important d’appels et de correspondances reçus à son bureau, le député de Richmond-Arthabaska invite les gens à vérifier en premier lieu auprès des canaux gouvernementaux officiels comme le www.canada.ca/coronavirus et le www.quebec.ca/coronavirus avant de contacter les membres de son équipe pour obtenir des réponses à leurs questions. La ligne pour les demandes d’information sur l’assurance-emploi en lien avec le coronavirus est le 1 833 381-2725. La ligne d’information générale du gouvernement du Canada sur le coronavirus est le 1 833 784-4397. Il est possible de joindre les membres de son équipe par courriel à alain.rayes@parl.gc.ca ou par téléphone au 819 751-1375. Pour obtenir plus de détails, on peut aussi visiter le www.alainrayes.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jocelyn St-Denis
Jocelyn St-Denis
1 année

Merci monsieur Rayes pour ces explications; cependant, les aides actuellement annoncées pas le fédéral pour le secteur essentiel de l’agriculture sont uniquement des extensions de prêts et de crédit; on demande aux producteur de s’endetter encore plus… aucune réelle aide financière n’a encore été annoncée pour l’agriculture, et l’horticulture. Je parlerai de mon milieux, soit des fruits et légumes du Québec. Les producteurs de fruits et légumes du Québec et du Canada font face à l’appel des premiers ministres de nourrir la population, on parle de souveraineté alimentaire, et de l’importance capitale de notre secteur, mais qu’en est-il du risque financier auxquels ces femmes et hommes d’affaires que sont les producteurs doivent faire face en cette période? le risque de ne pas avoir de main d’oeuvre toute la saison pour semer, entretenir, amener les cultures à terme, et les récolter? le risque de les avoir, mais de devoir faire face à une contamination qui arrêtera l’entreprise pour les périodes de quarantaines nécessaires? le risque pour le producteurs lui-même d’être malade, compte-tenu que ses travailleurs locaux retournent chaque jour dans leur milieu et risquent une contamination? à ce jour, on demande à ces gens de risquer leurs biens, la survie de leurs entreprise? à leur frais? les producteurs de légumes ont entamé le processus de semence en serres pour pouvoir les transplanter dans les champs de la fin avril au mois de mai, et beaucoup ont investi des sommes importantes en prenant le pari que des travailleurs seront au rendez-vous TOUTE LA SAISON; nous savons déjà qu’en moyenne il y aura 20% de moins de légumes qui nécessitent beaucoup de main d’oeuvre, comme la laitue, le brocoli, chou, chou-fleur, poivrons… La prochaine grande décision qu’ils auront à prendre sera lors de la transplantation aux champs, et là, si les chances et espérances réalistes de n’avoir que 50% de travailleurs pour le processus complet, du transplant à la récolte en septembre/octobre, ils prendront la décision de ne pas transplanter… quel sera l’impact sur la disponibilité de ces produits dans les assiettes de la population (qui en passant doit être composée de la moitié en fruits et légumes)? sur le prix? sur la capacité pour la population de bien se nourrir? c’est pour cela que les gouvernements doivent donner un signal clair à ces producteurs qu’ils seront là pour supporter leurs pertes, en ajustant les programmes déjà en place, et ainsi les encourager à prendre le risque de semer/planter au cas où… ça va bien aller.

trackback
Infos du matin – 2020/04/08 | Infos du matin
1 année

[…] Coronavirus : des mesures d’aide pour le secteur agroalimentaire | lanouvelle.net, 7 avril 2020 Le député de Richmond-Arthabaska et lieutenant politique pour le Québec pour le Parti conservateur du Canada, Alain Rayes, souhaite partager certaines mesures fédérales d’aide pour le secteur agroalimentaires en lien avec le coronavirus. […]