COVID-19 : les municipalités invitées à se montrer conciliantes

Communiqué
COVID-19 : les municipalités invitées à se montrer conciliantes
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

La Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) invite certaines municipalités à se montrer conciliantes avec leur personnel en ces temps difficiles. 

Considérant la situation exceptionnelle à laquelle nous sommes toutes et tous confrontés, la FEESP–CSN demande donc aux municipalités qui ne l’ont pas encore fait de mettre sur pied des mesures tout aussi exceptionnelles pour leurs employés. Ces mesures devraient leur permettre de conserver leur rémunération et ainsi d’éviter des mises à pied, à l’instar des mesures prises par le gouvernement et de plusieurs autres municipalités du Québec.

«Ces employeurs du secteur public ont une responsabilité sociale et économique importante et doivent donner l’exemple», a mentionné Denis Savard, président du secteur municipal de la FEESP–CSN. «Les revenus de ces employeurs ne subiront pas les impacts de la présente crise de la même façon que ceux d’une entreprise privée. Ils ont donc les moyens de trouver des solutions qui seront gagnantes pour l’économie et les services qu’ils donnent à la population», a-t-il ajouté.

«Un trop grand nombre de mises à pied pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’économie québécoise. N’oublions pas que les prestations d’assurance-emploi équivalent à seulement 55% du salaire, ce qui pourrait causer une baisse importante de la consommation en ces temps où il est crucial de supporter nos PME et nos entreprises québécoises», s’est pour sa part exclamé André Lajoie, secrétaire général de la FEESP–CSN.

À propos

Fondée en 1947, la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) compte plus de 425 syndicats affiliés représentant environ 60 000 membres œuvrant dans le domaine des services publics et parapublics.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des