COVID-19 : cinq cas confirmés dans Arthabaska-Érable

COVID-19 : cinq cas confirmés dans Arthabaska-Érable

Dans un point de presse tenu dans les dernières minutes, Marie-Josée Godi, directrice de santé publique et responsabilité populationnelle du CIUSSS-MCQ, a fait savoir que 35 personnes sont infectées à la COVID-19 en Mauricie-Centre-du-Québec, dont 13 au Centre-du-Québec. Elle a précisé que cinq d’entre elles se retrouvent au sein de la région Arthabaska-Érable.

Au total, dans la région Mauricie-Centre-du-Québec, trois personnes sont hospitalisées. Elles se retrouvent toutes aux soins intensifs. Aucun cas de la COVID-19 n’est heureusement observé dans les résidences pour personnes âgées.

Par ailleurs, Marie-Josée Godi a reconnu que les délais sont encore plutôt longs avant d’obtenir les résultats des tests. Une problématique qu’on tente présentement de résoudre.

«Nous venons d’entrer dans une étape critique et nous remercions les efforts de toute la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec», a-t-elle souligné.

D’autre part, Gilles Hudon, président-directeur général adjoint au CIUSSS-MCQ, a fait savoir qu’aux 150 lits supplémentaires demandés pour la région, 200 lits additionnels figurent dans les scénarios. Il a également avancé que le réseau de la santé de la région ne manque pas d’équipement, mais que le matériel se doit d’être utilisé judicieusement.

Partager cet article

10
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
JohnFranceA FlorentGhislaine GagnonMike Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nancy
Invité
Nancy

Bonjours est ce possible d’avoir plus de détails est ce des gens qui revient de voyage ? Est ce qu’ils étaient en quarantaine ? Ont il été en contact avec d’autres ?

florent
Invité
florent

personne ne parle de la grippe espagnole , comment en sont-ils venu a bout nos ancêtres ca fait pas si logtemps

Michel Lamoureux
Invité
Michel Lamoureux

Fait juste 102 ans

Paul Bonsens
Invité
Paul Bonsens

15 000 morts au Québec on va essayer de ne pas reproduire les erreurs commises.

A Florent
Invité
A Florent

Allez voir sur le site internet et inscrivez grippe espagnole (Québec -ou Canada ou USA ) vous allez avoir toute les réponses .Bonne lecture .

France
Invité
France

J’ai vu mon voisin de retour des USA dans son camion aujourd’hui. Il est revenu depuis moins d’une semaine. J’espère qu’il avait fait sa quarantaine avant son retour. C’est troublant.

Mike
Invité
Mike

Voyon sacrament , jcommance a etre a boutte jamais savoir ske les personne on faite pour etre infecter , on entent partout que si fait artention yi aucune dnger, mais en meme temps yia jar 500cas par jour de plus et comme la,yia 7 cas dune shot a victo sans savoir comment qui lattrape, cest important de savoir, pcq on pourrais eviter de le faire, spa vrais quia seulement en se lavant les main que sa va etre safe , Pi les fst-food….. jen parlera pas… l’endeoit parfait pour donner le virus a 100-150 personne en une seul journer de… Read more »

France
Invité
France

Il n’y a pas 7 cas à Victoriaville puisque l’article parle de 5 cas dans Arthabaska-Érable. De plus, se laver les mains n’est pas la seule consigne, il faut rester loin des autres. Beaucoup de gens ignorent totalement ou partiellement cette directive stricte. Mon beau-frère, mon ami ou ma fille peuvent m’infecter. Il faut se tenir loin de tous. Nous devrions rester vigilants, respectueux de soi ET des autres et pratiquer la patience. Ne trouvez-vous pas cette voie la seule possible?

Ghislaine Gagnon
Invité
Ghislaine Gagnon

La grippe espagnol d’après ma lecture, il y a eu beaucoup de mort sans dire le nombre et elle a durée 1 ans. De septembre 1918 à janvier 1920. C’est pourquoi si nous ne faisons pas attention, ça peu durer le même temps.

John
Invité
John

Faut dire que la majorité qui meurt ont des conditions médicale, 0.9% des cas qui en sont mort n’en avait pas. Fac c’est les gens qui sont diabétique, problème cardiaque, cancer, problème de pression ou/et respiratoire. Du monde qui serait déjà plus de ce monde si la médecine ressemblerait au début 1900. Mais 1918 c’est tout de suite après la première guerre mondiale, les conditions de vie était fort différente et les gouvernements de plusieurs ont tenue sa secret au début, jusqu’a l’espagne décide d’en parler d’où le nom de grippe espagnole