COVID-19 : fermeture des frontières aux travailleurs étrangers temporaires : des conséquences désastreuses sur toute la chaîne alimentaire

Communiqué
COVID-19 : fermeture des frontières aux travailleurs étrangers temporaires : des conséquences désastreuses sur toute la chaîne alimentaire
(Photo : Archives)

Le gouvernement canadien a annoncé la fermeture de nos frontières à toute personne qui n’a pas la citoyenneté ou la résidence permanente canadienne, à l’exception des citoyens des États-Unis. Cette décision empêchera l’arrivée, dès le mois prochain au Québec et ailleurs au pays, de dizaines de milliers de travailleurs étrangers temporaires (TET) en provenance du Mexique, du Guatemala et d’autres pays.

En raison de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur agricole, la présence de ces travailleurs est essentielle pour toute la chaîne agroalimentaire, plus particulièrement dans le secteur horticole (fruits, légumes, etc.). Leur absence compromettrait l’ensemble de la saison de production et provoquerait à coup sûr une augmentation importante sur la facture d’épicerie de nos concitoyens, dorénavant entièrement dépendants des importations.

C’est pourquoi le gouvernement canadien doit non seulement permettre l’arrivée des TET, avec les précautions appropriées, mais aussi négocier dès maintenant avec le Mexique, le Guatemala et les autres pays d’où ces travailleurs proviennent.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des