Les Tigres appuient les décisions et se placent en mode attente

Par Matthew Vachon
Les Tigres appuient les décisions et se placent en mode attente
(Photo : Denis Morin)

Avec la suspension de la saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Tigres de Victoriaville sont confrontés à des mesures draconiennes qui plongent le circuit et ses équipes dans l’inconnu alors que les matchs, les entraînements, les déplacements et même les séances vidéo ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. 

Il faut remonter à 1918 et à la pandémie de la Grippe espagnole pour retrouver une situation similaire. À l’époque, cette pandémie avait même forcé l’annulation de la finale de la coupe Stanley entre les Canadiens de Montréal et les Millionnaires de Vancouver. «En 1918, je n’étais pas là, mais ce sont des mesures qui devaient être prises. Tout le monde a pris cette décision. C’est pour le bien de toutes les personnes qui gravitent autour de la ligue. C’est dommage, car c’est la plus belle saison qui se pointait, c’est-à-dire les séries éliminatoires dans moins de deux semaines. Nous allons voir comment ça va évoluer, il n’y a rien de décidé», a exprimé le directeur général des Tigres Kevin Cloutier.

En laissant la saison en suspens, les autorités de la LHJMQ gardent donc la porte à une éventuelle reprise de leurs activités. La saison, à laquelle il ne reste que cinq matchs à disputer dans le cas des Félins, pourrait tout simplement être annulée et la ligue pourrait reprendre avec les séries éliminatoires directement. «Ça permet de garder espoir en ce qui concerne le fait que nous pourrions jouer à nouveau. C’est différent pour mon gars qui joue bantam AAA. Lui, il s’est fait dire que tout était terminé jusqu’en 2020-2021. C’est plus difficile à prendre sur le coup. Dans la LHJMQ et le midget AAA, c’est suspendu temporairement seulement pour l’instant.»

De ce fait, les joueurs des Tigres doivent continuer d’aller à l’école jusqu’à un avis contraire et demeurer à Victoriaville dans leur famille de pension. Bien qu’ils n’aient pas le droit de s’entraîner sur la glace, les joueurs devraient quand même garder la forme en s’entraînant de façon individuelle à l’extérieur de la patinoire. «Les gars savent que ça pourrait reprendre éventuellement. La seule chose permise, ce sont les traitements qu’il y avait à faire. Jeudi soir, notre président Charles Pellerin a rencontré tout le monde pour leur expliquer ce qui était convenu pour les prochaines journées. Les joueurs ont hâte de savoir comment ça va virer.»

Du recrutement

Malgré la suspension du hockey partout dans le monde, Cloutier et ses recruteurs auront du pain sur la planche, mais à faire dans le confort de leur résidence. En effet, grâce aux différentes plateformes numériques mises à leur disposition, les recruteurs peuvent encore visionner d’anciennes parties des différents calibres de hockey midget pour continuer leur recrutement. «Ça faisait déjà plusieurs parties de séries que nous faisions ensemble. Dans mon cas, même quand il n’y a pas de matchs, il y a toujours quelque chose à faire. Il y a plusieurs joueurs de l’extérieur au repêchage cette année, donc j’ai plusieurs rencontres à visionner, notamment pour des joueurs que nous voyons un peu moins souvent. J’ai également envoyé ça à mes recruteurs et nous allons travailler de la maison.»

De plus, avec la signature du premier contrat professionnel de Mikhail Abramov avec les Maple Leafs de Toronto, les Tigres ont maintenant le droit d’entrer dans la danse pour le repêchage européen. En effet, lorsqu’un joueur européen signe une entente professionnelle, les équipes du junior majeur ont la possibilité de repêcher un troisième joueur européen pour se protéger dans l’éventualité où leur actuel Européen devait faire le saut chez les professionnels. Il serait néanmoins surprenant qu’Abramov fasse le saut dans la Ligue nationale de hockey (LNH) ou même dans la Ligue américaine de hockey (LAH), mais cela donnera une marge de manœuvre appréciable aux Tigres dans ce dossier. L’autre Européen des Félins, le Russe Egor Serdyuk, ne s’est toujours pas entendu avec les Flyers de Philadelphie, équipe qui l’a réclamé en 6e ronde du dernier repêchage de la LNH.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires