«Je vais être là pour vous encourager» – Ariane Pinette

Par Andrée-Anne Fréchette
«Je vais être là pour vous encourager» – Ariane Pinette
Chantal Boisvert et Ariane Pinette (Photo : www.lanouvelle.net)

Ariane Pinette a 17 ans et vit à Plessisville. Atteinte de mucopolysaccharidose de type VI, elle se rend toutes les semaines à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska (HDA) pour y recevoir des traitements. Elle n’a donc pas hésité à devenir la porte-parole du volet jeunesse de l’Épique Coupe de feu, course de bateaux-dragons, qui se déroulera le 13 juin, au réservoir Beaudet, à Victoriaville.

Pour Ariane Pinette et sa mère, Chantal Boisvert, la campagne 2020 de la Fondation À Notre Santé revêt une symbolique particulière, puisqu’elle permettra notamment la revitalisation et le réaménagement de l’unité pédiatrique, lieu qu’elle fréquente depuis 13 ans.

«Ariane est en secondaire 5. Elle réussit très bien malgré ses absences régulières. Elle obtiendra son diplôme d’études secondaires cette année. Elle a travaillé fort, c’était son but, même si certains lui disaient que ce ne serait pas possible», raconte sa maman. Au fil des années, Ariane Pinette a dû subir plusieurs interventions chirurgicales, ce qui a nécessité plusieurs mois d’hospitalisation et de réadaptation. «La Fondation et l’HDA font partie de nos vies», souligne Mme Boisvert.

Depuis l’âge de 3 ans, Ariane doit recevoir des traitements chaque semaine. La première année, la famille devait se rendre au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. L’année suivante, l’HDA a pu prendre le relais. «Pour nous, ça fait toute la différence de pouvoir être traité près de la maison», témoigne Chantal Boisvert.

Tous les vendredis, l’équipe de l’hôpital joue un rôle primordial dans leur vie. Lorsque la Fondation a approché Ariane pour devenir la porte-parole du volet jeunesse et que la famille a appris que l’argent amassé par l’Épique Coupe de feu servirait à la pédiatrie, ce fut une joie.

Ariane ne pourra pas pagayer à bord d’un bateau-dragon, mais elle assistera aux compétitions du 13 juin. «Je vais être là et je vais vous encourager dans votre course», annonce l’adolescente. Pour elle, une grande participation signifie de plus importantes acquisitions pour la pédiatrie de son hôpital.

Puisqu’Ariane aura 18 ans en décembre, elle se prépare à recevoir ses soins ailleurs qu’en pédiatrie, mais toujours à la même adresse. Or, pour Mme Boisvert, son engagement comme porte-parole permet de boucler de belle manière cette aventure auprès de ces professionnels qui veillent à la santé et au bonheur des enfants.

Les jeunes de 4e année du primaire à la 5e secondaire peuvent s’inscrire au www.epiquecoupedefeu.com. Pas besoin de former une équipe pour le faire. La Fondation s’occupera des jumelages.

Une surprise pour Ariane

Lors du lancement de l’Épique Coupe de feu, l’équipe de la Fondation À Notre Santé réservait une surprise à l’adolescente, qui fait partie de la famille. Puisqu’elle désirait terminer ses études en même temps que ses amis et que ce rêve se matérialisera dans quelques mois, on a décidé d’enjoliver la journée de son bal. Annick Héon, coordonnatrice aux événements, lui en a fait l’annonce, en dévoilant une longue liste de cadeaux. Ainsi, elle aura une robe de bal ajustée à sa taille, offerte par la Boutique Chez Sylvia, une séance photo avec Kim Roberge et un transport avec ses amis par Limousine de rêve. Sophie Lamontagne la coiffera, Isabelle Vigneault la maquillera et elle aura droit à une manucure chez Lotus coiffure et esthétique. La Pharmacie Brunet de Plessisville lui fournira un parfum de son choix, alors que la polyvalente La Samare lui donnera quatre billets pour son bal. Visiblement enchantée, la finissante s’est exclamée pour chacune de ces attentions.

«Malgré ta petite taille, tu es tellement grande à l’intérieur et si généreuse de t’engager comme tu le fais, qu’il s’agit simplement d’un juste retour d’ascenseur. Dans la vie, on récolte ce que l’on sème», a souligné Mme Héon, en remerciant encore Ariane d’avoir accepté l’invitation de la Fondation.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des