Alliance Magnésium complète le financement de près de 145 millions $ de sa phase de démonstration commerciale

Communiqué

Alliance Magnésium annonce la clôture du financement de son usine de démonstration commerciale pour la production de magnésium, usine d’une capacité maximale de 18 000 tonnes métriques par année. Il s’agit d’un investissement de près de 145 millions $ dans la région de la MRC des Sources, qui permettra l’emploi d’environ 100 personnes lors de la construction et la création de 102 emplois reliés aux opérations de l’usine.

L’usine produira des lingots de magnésium primaire à partir de résidus miniers de serpentine et de magnésium secondaire à partir de retailles à recycler issues de l’industrie de la transformation des métaux. La construction de l’usine est rendue possible par la participation au capital du gouvernement du Québec (13,4 M $), de la société japonaise Marubeni (16,7 M $), de Fondaction (10 M $) ainsi que des actionnaires actuels de l’entreprise. De plus, un emprunt de premier rang d’un montant de 50 M $ a été conclu avec une société financière américaine ainsi qu’un prêt de 12,5 M $ provenant du gouvernement du Québec.

Technologies du développement durable Canada et Transition énergétique Québec font également partie du montage avec une contribution financière respective de 12 M $ et de 3 M $. «Nous sommes très fiers de franchir cette étape importante qui permet la création d’emplois dans un secteur de pointe et la mise en valeur de notre savoir-faire dans la production de ce matériau critique et stratégique, et ce, de la façon le plus responsable de l’industrie», a déclaré Dr Joël Fournier, président et chef de la technologie. «Nous nous réjouissons également de pouvoir compter sur la participation de partenaires d’envergure internationale dans le projet qui, à terme, nous permettra de positionner le Québec comme un joueur essentiel dans la production de magnésium vert», ajoute Michel Gagnon, président du conseil d’administration et chef de la direction.

Le magnésium le plus responsable au monde

Alliance Magnésium s’engage à redéfinir les standards de l’industrie avec un procédé qui lui permettra de réduire de plus de 22 tonnes les gaz à effet de serre émis par tonne de magnésium produit par rapport à ses concurrents internationaux. Le magnésium est un matériau très léger, au coeur de la stratégie d’électrification des transports. À ce jour, l’essentiel de la production mondiale provient de la Chine, qui génère plus de 26 tonnes de gaz à effet de serre par tonne de magnésium produit.

Des partenaires engagés

Pour Fondaction, apporter son soutien à Alliance Magnésium, «c’est souscrire à une nouvelle industrie plus performante, plus équitable et plus verte, portée par l’économie circulaire, dont le potentiel est énorme. Cela met en lumière toute l’opportunité que représentent les gisements alternatifs pour la préservation des ressources en évitant l’extraction. Nous sommes emballés d’être l’un des partenaires de ce projet exceptionnel qui s’inscrit dans l’un de nos thèmes d’investissement : la lutte contre les changements climatiques», indique Stéphan Morency, chef de l’investissement chez Fondaction.

Marubeni se réjouit de l’avancement du projet, comme en témoigne Taichi Kuribayashi, président de Marubeni Métaux et Minéraux Canada. «Marubeni est activement impliqué dans ce projet, en collaboration avec une solide équipe de direction et de partenaires complémentaires. Le magnésium est une matière première indispensable, tout comme l’aluminium et son marché est des plus prometteurs. Nous développons nos activités au Québec, et notre souhait est de contribuer encore davantage à l’économie de la province.»

«Ce projet innovant mise sur l’économie circulaire pour développer de nouveaux procédés de fabrication de magnésium. En demande dans les industries de l’automobile et de l’aérospatiale, le magnésium fait partie des solutions favorisant l’allègement des structures afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Alliance Magnésium s’est engagée à respecter entièrement les directives gouvernementales qui seront émises après les recommandations du BAPE concernant la valorisation sécuritaire des résidus miniers amiantés pour les étapes subséquentes. Je suis ravi que l’appui du gouvernement permette d’amorcer, dès ce printemps, les travaux de construction du centre de coulée, qui produira du magnésium à partir de métal recyclé », mentionne le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Construction au printemps, embauche à l’automne

Par l’annonce d’aujourd’hui, Alliance Magnésium confirme que la construction débutera ce printemps selon un échéancier qui reste à préciser. Le tout débutera par la construction de la fonderie, étape qui devrait s’échelonner sur un an et qui permettra la production de magnésium secondaire à partir de recyclés. L’embauche des premiers opérateurs et employés directs de l’entreprise se fera progressivement à partir de l’automne 2020. Ensuite, ce sera au tour des autres secteurs de l’usine, pour une autre année complète de construction.

Un matériau incontournable pour le transport durable

Le magnésium est en forte croissance, principalement dans le domaine des transports. Utilisé pour réduire le poids des véhicules, il est le plus léger de tous les matériaux couramment utilisés, que ce soit l’aluminium ou l’acier. De plus, il est reconnu pour la capacité d’amortissement aux vibrations, pour son rapport force/poids élevé et pour son rapport haute rigidité/poids. Le magnésium est aussi utilisé dans les alliages d’aluminium et est considéré comme un des plus importants matériaux critiques, autant en Europe qu’aux États-Unis.

Finalement, le magnésium s’inscrit parfaitement dans la volonté du gouvernement du Québec de transformer l’économie en matière d’électrification des transports et de lutte contre les changements climatiques.

Alternative Capital Group Inc., un des actionnaires d’Alliance Magnésium, a aussi agi comme banquier d’affaire de la société pour la mise en place de cette transaction.

À propos d’Alliance Magnésium

Alliance Magnésium est une compagnie privée canadienne engagée dans la production de magnésium métallique et d’autres minéraux de valeur à partir de la serpentine. L’entreprise a développé une technologie et un procédé innovateurs qui lui confèrent une approche plus propre et moins coûteuse que celles actuellement utilisées dans le monde par les producteurs de magnésium. Le magnésium produit par Alliance Magnésium est issu de la récupération d’un résidu minier, transformé par un procédé propre d’électrolyse et vendu sur les marchés des transports pour alléger, notamment, le poids des véhicules et diminuer leur empreinte environnementale. La société a élaboré un programme de déploiement en trois étapes, devant mener à une production annuelle de 50 000 tonnes en 2024 et à la création de plus de 250 emplois. Alliance Magnésium exerce ses activités en tout respect des normes en ce qui a trait à la santé, la sécurité et l’environnement.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des