«Spin ta vie» : pédaler pour la cause

«Spin ta vie» : pédaler pour la cause
Dans l'ordre, le capitaine Yan Fournier, le copropriétaire de La Vie Active, Danys Garand, les Étincelles Kathleen Lemieux et Roxane Vallières, le lieutenant Michel Ruel et le président du Relais pour la vie de la MRC de L'Érable, Serge Barthell (Photo : www.lanouvelle.net)

Il s’agit d’une quatrième édition de cette activité «Spin ta vie» du Relais pour la vie de la MRC de L’Érable. On ne pourra la manquer, le 5 avril, de 12 h à 16 h dans le mail de la Grande Place des Bois-Francs à Victoriaville en face du magasin Sports Experts.

Le président du Relais pour la vie de la MRC de L’Érable, Serge Barthell, a confié l’organisation de l’activité à l’équipe Les Étincelles et à ses capitaines, Kathleen Lemieux et Roxane Vallières qui, l’an dernier, l’ont tenue à l’école Sainte-Marie de Princeville.

«Nous conservons la même formule.  On invite des équipes d’un minimum de quatre personnes pour pédaler sur un vélo stationnaire pendant quatre heures. Il doit toujours y avoir quelqu’un sur le vélo», a expliqué Kathleen Lemieux.

«Spin ta vie» disposera de 25 vélos prêtés par l’entreprise collaboratrice La Vie Active. «Nous réservons 20 vélos pour les équipes. Les cinq autres vélos seront mis à la disposition des personnes ne faisant pas partie d’une équipe, mais qui veulent contribuer à la cause en pédalant à raison d’un dollar par minute», a indiqué Mme Lemieux.

La présidence d’honneur confiée aux pompiers

Touchés de plein fouet par la maladie (le cancer) de leur collègue, le capitaine Jean-Stéphane Bergeron, décédé d’ailleurs en début de semaine, les pompiers de Victoriaville ne pouvaient refuser la proposition du Relais pour la vie de jouer le rôle de présidents d’honneur.

«Le lieutenant Michel Ruel et moi, nous étions sur la même équipe que Jean-Stéphane. On ne peut pas être plus concernés par la cause», a exprimé le capitaine aux opérations, Yan Fournier.

Devant la maladie, on ne sait trop comment réagir, a-t-il noté. «Jean-Stéphane la combattait depuis un an. On se sent impuissant, on voudrait tout faire pour aider. Alors, on a sauté sur cette occasion. Si ça ne peut plus aider Jean-Stéphane, ça aidera la cause et la recherche sur le cancer», fait valoir le lieutenant Fournier.

«Ça a été facile d’accepter, a renchéri le lieutenant Ruel. On en a parlé aux pompiers et beaucoup de mains se sont levées. Ce n’est pas grand-chose, mais si on peut créer un mouvement, une vague…»

Les pompiers pédaleront donc le 5 avril. Au moins deux équipes, huit participants, y prendront part.

Roxane Vallières des Étincelles connaissait bien aussi Jean-Stéphane Bergeron. C’était son oncle. Et elle aussi a vécu de près le cancer. Elle en a été atteinte. Elle sait de quoi elle parle quand elle souligne l’importance de l’activité physique. «J’ai fait beaucoup d’activités physiques durant mes traitements. J’ai vu à quel point c’était bénéfique. Je suis là pour en témoigner. Je ne peux mentir là-dessus», a-t-elle affirmé.

«Spin ta vie» combine donc activité physique et activité de financement. «On ne peut ramener ceux qui sont partis, a-t-elle dit. Mais on peut recueillir des sous pour la recherche et démontrer en même temps l’importance de l’activité physique.»

L’objectif

Après une récolte de  3225 $ l’an dernier avec la participation de 50 personnes, les Étincelles, cette année, souhaitent intéresser à la cause 80 «spinneurs» pour amasser une somme de 4000 $, et même davantage.

«Lors de la journée, les visiteurs pourront effectuer des dons. Il y aura de l’animation, des surprises. On a aussi des idées pour «challenger» les pompiers», a lancé Kathleen Lemieux.

Les Étincelles y croient beaucoup à la cause. Elles ne ménagent pas leurs efforts chaque année pour générer de plus en plus d’argent.

Les intéressés peuvent s’inscrire en ligne sur la page Facebook de l’événement ou en contactant Serge Barthell au 819 621-6335 ou Kathleen Lemieux au 819 960-5664.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des