Météo : que nous réserve le printemps?

Communiqué
Météo : que nous réserve le printemps?
(Photo : Archives)

La plupart des Canadiens ont connu un hiver doux avec peu de journées froides. Est-ce que cela signifie que nous connaîtrons un printemps hâtif?

Selon l’Aperçu du printemps de MétéoMédia pour les mois de mars, avril et mai, le printemps 2020 sera plus doux que ceux de 2018 et 2019 qui étaient frais et tardifs. La majorité des Québécois connaîtront un printemps classique avec des températures dans les normales de saison.

«Le printemps sera toutefois lent à démarrer dans la majeure partie du Canada», nuance Chris Scott, directeur de la météorologie à MétéoMédia. «Le printemps nous taquinera avec des périodes de temps doux, mais la chaleur manquera de constance pour la majeure partie du Canada. De plus, une grande partie du pays aura un printemps avec plus de précipitations que la normale, la période des inondations sera donc à surveiller plus tard en saison.»

«Le printemps est une saison avec des attentes très élevées. Il faut par contre garder en tête qu’il reste encore de 50 à 100 cm de neige à recevoir à partir du 1er mars. La transition vers l’été se fera certes plus graduellement que les deux derniers, mais on ne doit pas s’attendre à sortir nos vêtements d’été dès le mois de mars», ajoute André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

Ontario et Québec – Un printemps changeant avec beaucoup de précipitations est attendu. Les températures seront près des normales de saison dans les régions des Grands Lacs et dans la vallée du Saint-Laurent et surtout plus douces que les deux printemps précédents. Cependant, on ne prévoit pas l’arrivée de la chaleur rapidement, l’augmentation des températures se fera graduellement. Les régions près de la baie d’Hudson connaîtront des températures plus froides que la normale.
Une trajectoire active des tempêtes continuera d’apporter des précipitations supérieures à la normale pour les Grands Lacs et la vallée du Saint-Laurent. Cela augmentera le risque d’inondations printanières dans ces régions.

Ailleurs au Canada – Le printemps débutera plus lentement que lors des dernières années dans l’ouest du pays, ce qui se traduira par un excellent ski de printemps et cela aidera à compenser le lent début de saison. Cependant, le printemps va revenir en force avec des températures plus douces que la normale. Du côté des provinces de l’Atlantique, les températures fluctueront tout au long de la saison pour se rapprocher des normales. Quelques bonnes tempêtes toucheront la région, sans toutefois amener des quantités anormalement élevées. Comme le couvert de neige est actuellement inférieur à la normale, la menace d’inondations printanières n’est pas aussi élevée que dans les dernières années.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des