Retour à la chanson pour Richard Gamache

Retour à la chanson pour Richard Gamache
Petits et grands spectacles se voient dans l'obligation d'annuler ou de reporter. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le conteur, palabreur et musicien Richard Gamache fait un retour à la chanson. Il sera en spectacle le 20 mars, à 20 h, au café Farniente avec «Gamache en ¾ d’heure».

Depuis 2010, Richard avait axé sa pratique artistique davantage sur le conte, une incapacité au bras l’empêchant de jouer guitare et piano. Il a fait beaucoup de salles et de festivals avec ses histoires et s’était commis dans un livre en 2017.

«L’an dernier, j’ai fait une tentative de chanson à Plessisville», se souvient-il. Cela lui a donné le goût d’y revenir. Récemment, Nicole Vallée, de Saint-Fortunat, accueillait le Belge Jofroy, un auteur-compositeur et interprète qui était en tournée au Québec avec 45 minutes en solo. Elle a demandé à Richard Gamache de compléter le spectacle avec un autre 45 minutes. Cela lui a permis de redécouvrir le bien-être qu’il ressent en solo et la communication particulière reliée au public.

Est-ce que la musique lui a manqué pendant ces années? «Non, ce n’est qu’une activité de plus à ma vie. Je suis multiintérêts», dit-il en souriant. Quant au Farniente, il est bien content d’y revenir, appréciant le lieu où il a joué, pour la dernière fois, en 2010.

«En plus, j’ai des chansons qui ont bien vieilli. Pour certaines, il a fallu un remodelage», a-t-il expliqué. Il avait donc en poche un 45 minutes de spectacle bien préparé. Mais, il a voulu ajouter un peu de ceci et de cela, pour cette soirée du 20 mars où il s’accompagnera au piano ou à la guitare. «Ce sera peut-être davantage que ¾ d’heure», annonce-t-il.

Il adore l’ivresse du public et souhaite également lui offrir du nouveau matériel pour ce spectacle qu’il voudrait bien pouvoir présenter au-delà du 20 mars.

Les spectateurs pourront découvrir les deux volets qu’il a souhaités pour cette soirée. Le premier implique la conscience sociale avec des chansons comme «Qui donc me dira», cette dernière écrite il y a longtemps à propos des «boat people». «Un sujet toujours d’actualité puisque les choses n’ont pas tellement changé malgré la technologie», rappelle-t-il.

L’autre volet concerne l’intériorité de l’être humain, où il abordera des sujets plus personnels, intimes et révélateurs. Et même s’il s’agit d’un spectacle de chansons, Gamache ne pourra s’empêcher d’intégrer un peu de discussions et d’échanges avec le public, et peut-être même raconter un peu puisque cette forme d’art fait désormais partie de son  cheminement.

Avec une carrière de 50 ans derrière la cravate (ou le foulard qu’il porte souvent), Richard Gamache se dit artisan de la musique. Il continue de créer et de produire, musique, chansons et contes, par simple plaisir et désir. Après le café Farniente, on pourra l’entendre, le 25 mars, alors qu’il offrira un conte lors de l’assemblée annuelle d’Archives Bois-Francs. Le tout aura lieu à 19 h à la Maison Fleury du Musée Laurier.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Ferma Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ferma
Invité
Ferma

Quand on parle de la maison Fleury c’est celle qui est située voisin du musée Laurier à Arthabaska ,