Fabio Iacobo est concentré sur sa progression et sur la victoire

Par Matthew Vachon
Fabio Iacobo est concentré sur sa progression et sur la victoire
Fabio Iacobo (Photo : Denis Morin)

Avant d’en arriver à prendre les reines devant le filet des Tigres de Victoriaville, Fabio Iacobo a dû patienter et apprendre pendant une année et demie les rudiments du métier de gardien dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Jugé mûr par la direction de l’équipe, Iacobo livre depuis la marchandise.

«Pour devenir un gardien numéro un, ça prend un certain apprentissage. L’an dernier, de voir à l’œuvre un gardien comme Tristan Côté-Cazenave, que tu sais ce qu’il va te donner comme performance, a aidé. Mon but est de continuer à apprendre et de construire de ça avec mes coéquipiers», a fait valoir le cerbère natif de Saint-Léonard.

En 29 parties cette saison, le gardien de 6’01’’ et 189 livres présente une fiche de 13-10-2-2, une moyenne de buts accordés de 2,79, un pourcentage d’arrêts de 90,7% et trois jeux blancs. Parmi les gardiens qui ont disputé 25 parties ou plus, Iacobo vient au 6e rang pour la meilleure moyenne, au 7e rang pour le pourcentage d’arrêts et à égalité au 3e rang pour le nombre de blanchissages. Il est donc légitime de dire que la transition vers le poste de partant s’est bien faite pour Iacobo, mais le principal intéressé refuse de s’asseoir sur ses lauriers. «Je suis satisfait de ce que j’offre, mais j’en veux toujours plus. Je veux gagner et nous avons une équipe pour ça ici. Je me fiche bien des statistiques, tout ce que je veux, c’est gagner.»

Du travail sur les deux en deux

S’il y avait un point faible à identifier dans l’armure du cerbère de 18 ans, c’était les séquences de deux matchs en deux soirs, où il était le gardien partant chaque fois. Avant la dernière fin de semaine, Iacobo présentait une moyenne de buts accordés de 5,48 et un pourcentage d’arrêts de 84,77% en trois occasions. La quatrième fois a cependant été la bonne alors qu’il a réalisé un jeu blanc de 31 arrêts face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, signe que de continuer à pratiquer cet aspect était nécessaire pour la progression du jeune portier. «Je dois y aller une partie à la fois. J’ai parlé avec Maxime Joyal et il disait qu’il faut se concentrer sur la première partie. Le lendemain, c’est le lendemain. Il faut vivre dans le moment présent. (Dans ces circonstances), je crois qu’après un match émotif, il faut revenir avec une bonne énergie. Il ne faut pas être trop nerveux. Il faut aussi faire le vide.»

Avec le format des séries qui devrait donner droit à de telles séquences de deux parties en autant de jours, il était nécessaire pour Iacobo d’améliorer cet aspect, soit son endurance pour faire face aux exigences du calendrier de la LHJMQ. Avec la blessure de Nikolas Hurtubise, Iacobo a également dû composer avec une charge de travail plus importante ces derniers temps. Il a notamment obtenu les dix derniers départs de l’équipe. Maintenant plus en mesure de faire face aux rigueurs du calendrier, le retour imminent d’Hurtubise devrait offrir à Iacobo un peu plus de repos afin d’être au sommet de sa forme pour le début des séries.

Les regards des recruteurs tournés vers lui

Lorsque les recruteurs amateurs des différentes formations de la Ligue nationale de hockey (LNH) se déplacent pour voir les Tigres en action, ils le font d’abord et avant tout pour épier le travail de Iacobo. Étant donné qu’il est né le 26 octobre, le gardien de descendance italienne en est donc à sa première année d’admissibilité au repêchage de la LNH. Le www.lanouvelle.net s’est entretenu avec quatre recruteurs et ceux-ci ont vanté les habiletés techniques, le calme et la progression de sa lecture du jeu tout en soutenant qu’il serait repêché dans la LNH en juin prochain. Mis au parfum de ces commentaires élogieux, Iacobo a préféré ne pas s’y attarder. «Présentement, je pense à l’équipe. Je ne peux et je ne veux pas penser à ça. Mon but est de gagner avec les Tigres et, après ça, il arrivera ce qu’il doit arriver. Quand la saison sera terminée, je me permettrai d’y penser un peu plus, mais là, mon but demeure de gagner avec cette équipe, ici et maintenant.»

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des