Sécurité routière : les jeunes invités à soumettre leurs idées

Sécurité routière : les jeunes invités à soumettre leurs idées
Entourés des jeunes élèves, le capitaine Cédrick Brunelle, l'agent Nicolas Houle, le préfet de la MRC de L'Érable, Jocelyn Bédard et la directrice de l'école, Karine Dupuis. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Sûreté du Québec lance, auprès des enfants de la 3e à la 6e année du primaire, un concours intitulé «Notre sécurité sur le chemin de l’école». Ensemble, ils seront amenés à réfléchir à la question et à soumettre des pistes de solution.

Ce concours s’adresse aux jeunes des écoles du territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

Accompagné de l’agent Nicolas Houle, coordonnateur local en police communautaire, et du préfet de la MRC de L’Érable, Jocelyn Bédard, le capitaine  Cédrick Brunelle, directeur du centre de services MRC Arthabaska-Érable, a procédé au lancement du concours, lundi avant-midi, dans le gymnase de l’école Notre-Dame-de-l’Assomption de Daveluyville, en présence de nombreux enfants.

D’ici la mi-avril, les élèves se mettront à la tâche avec leurs enseignants et responsables du service de garde. «Faites-nous part de vos idées, quoi dire aux conducteurs en guise de prévention. Vous pouvez le faire par le biais d’un slogan, d’une affiche, d’un dessin ou même d’une vidéo. Donc, pour lancer un message à la population, faites aller votre imagination», a dit le policier Nicolas Houle au jeune auditoire.

Invités par les policiers et la directrice de l’école à s’exprimer, plusieurs enfants ont suggéré certains moyens pour améliorer la sécurité, comme l’implantation d’un arrêt ou d’un dos d’âne, l’installation d’une passerelle pour piéton ou d’un plus grand panneau indiquant la traverse piétonnière.

Les élèves ont exposé aussi différents slogans, comme «Ralentissez pour nos enfants», «Regardez où vous roulez», «Soyez vigilants» ou, un autre qui a fait sourire : «Enfants dangereux».

Le capitaine Brunelle a vu naître l’idée d’un tel concours à la suite d’une initiative similaire dont il a été témoin, l’an dernier, lors de son voyage en Suisse. «D’excellentes idées là-bas ont été soulevées et ils ont ensuite lancé une campagne qui a porté fruit», a-t-il souligné.

Un concours qui tombe à point, un accident ayant marqué le début de l’année à cette école alors qu’un élève de quatrième année a été happé par un véhicule. «Le concours permettra de sensibiliser la population à faire attention près de l’école. On souhaite que des accidents du genre ne se reproduisent plus», a exprimé la directrice Karine Dupuis.

Mais l’accident a donné lieu à un mouvement de sensibilisation. «Tout le personnel s’est mobilisé pour revoir, avec les élèves, les règles de sécurité, a-t-elle indiqué. Les enfants, eux-mêmes, ont été touchés par l’accident. Ainsi, pour le concours, ils se trouvent dans un état très émotif. Je m’attends à ce qu’ils soient très créatifs pour qu’on explique à la population quoi faire pour la protection de nos enfants.»

Des prix

Tous réunis dans le gymnase de l’école primaire de Daveluyville pour le lancement du concours. (Photo www.lanouvelle.net)

Parmi tous les projets réalisés dans les classes, un jury sélectionnera les meilleures idées et cinq prix seront attribués.

La MRC d’Arthabaska remettra 500 $ à chacune des deux classes gagnantes de son territoire. Celle de L’Érable en fera tout autant.

«Les classes gagnantes pourront, avec l’argent, tenir des activités qu’elles détermineront», a précisé Cédrick Brunelle.

La Commission scolaire des Bois-Francs, pour sa part, attribuera 500 $ au projet Coup de cœur qui rayonnera à la grandeur des deux MRC. «Pour la prochaine rentrée scolaire, en septembre, on diffusera le projet retenu à l’ensemble des citoyens et des jeunes du territoire», a conclu le directeur Brunelle, convaincu, à voir les nombreuses petites mains levées lors du lancement, que les jeunes adhéreront au projet et qu’ils sauront proposer d’excellentes idées.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des