Les Tigres tiennent encore tête au Phoenix, mais doivent s’incliner

Les Tigres tiennent encore tête au Phoenix, mais doivent s’incliner
(Photo : Vincent Lévesque-Rousseau)

Comme ce fut le cas lors des trois derniers affrontements entre les deux équipes, les Tigres ont poussé le Phoenix de Sherbrooke dans leurs derniers retranchements. Les Sherbrookois ont cependant été en mesure d’en faire juste assez pour se sauver avec une victoire de 4 à 2.

Au premier vingt, les Sherbrookois ont tenté d’imposer leur rythme, mais les Tigres, avec leur jeu hermétique, ont su les contenir. Une pénalité de Mikhail Abramov en début de deuxième période a cependant ouvert la porte à la puissante unité d’avantage numérique du Phoenix. Une puissante frappe du défenseur Samuel Bolduc a trompé la vigilance du gardien Fabio Iacobo. Mikhail Abramov a par  la suite assuré la réplique une dizaine de minutes plus tard grâce à un bel effort individuel.

Avec cinq minutes d’écoulées en troisième période, Benjamin Tardif a marqué du haut des cercles à l’aide d’un bon tir dès une mise en jeu à la droite d’Iacobo. Avec un peu moins de six minutes à faire à la rencontre, Egor Serdyuk a profité d’un retour de lancer pour créer l’égalité une deuxième fois dans la rencontre. Sherbrooke n’a cependant pas tardé à reprendre sa priorité. Bien positionné devant le filet, Bailey Peach a fait dévier un tir de la pointe pour marquer le troisième but des siens. Taro Jentzsch a cloué le dernier clou en marquant dans un filet désert.

S’il se montrait heureux de la façon dont ses protégés se sont défendus face à la meilleure équipe de la ligue, l’entraîneur-chef Louis Robitaille aurait bien aimé voir les siens repartir avec au moins un point. «Nous avons travaillé fort pour revenir dans le match. Sur leur troisième but, la rondelle se dirigeait à l’extérieur du filet et elle a frappé un joueur qui passait par là sans vouloir la faire dévier. C’est un bon un peu malchanceux. Cela dit, j’ai aimé la façon dont nous nous sommes comportés tout au long de la rencontre.»

En cinq parties cette saison, les Tigres ont été dans le coup à quatre reprises et dans les deux derniers affrontements, il n’en manquait pas beaucoup pour qu’ils causent la surprise. «C’est la meilleure équipe de la ligue. Tu ne peux pas avoir un petit effondrement mental. Si ça arrive une seule fois, elle va te le payer. C’est une équipe physique et rapide. Si tu es patient contre eux, ils vont te donner des occasions. J’ai aimé notre façon de jouer contre eux, mais nous allons devoir trouver une façon de générer un peu plus d’attaque. Dans l’ensemble, c’était des bonnes parties contre eux.»

Notes en rafale

– Les Tigres ont fait preuve de discipline dans cette rencontre pour éviter de donner au Phoenix la chance de déployer trop souvent leur dangereuse attaque massive. Sherbrooke a cependant fait mouche lors de la seule pénalité des Tigres.

– La séquence offensive de Mikhail Abramov s’est poursuivie. Il a obtenu un point dans un 14e match de suite. Il compte 22 points dans cette séquence. C’est la plus longue du genre active dans la LHJMQ.

– Même si les Tigres n’ont tiré qu’à trois reprises au filet du Phoenix en deuxième période, ils ont néanmoins retraité avec une égalité de 1 à 1 au tableau.

– L’attaquant vedette du Phoenix, Samuel Poulin, n’a pas terminé la rencontre en raison d’une blessure au haut du corps. Victime d’un solide contact avec son coéquipier Félix Robert en première période.

Les Tigres auront maintenant quelques jours de repos avant de prendre la route de l’Abibiti pour un programme double face aux Foreurs de Val-d’Or (vendredi) et les Huskies de Rouyn-Noranda (samedi).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des