Cégeps en spectacle : Un duo aux multiples talents récompensé

Cégeps en spectacle : Un duo aux multiples talents récompensé
Valérie Durand et Alexandre Evans ont remporté la finale locale de Cégeps en spectacle à Victoriaville. (Photo : Martin Morissette)

C’est le duo formé de Valérie Durand et d’Alexandre Evans qui a remporté la finale locale de Cégeps en spectacle, tenue mercredi soir au Cégep de Victoriaville.

Les deux ont été sur scène à plusieurs reprises puisqu’en plus de présenter leur numéro, ils faisaient partie de l’équipe d’animation (avec Kamille Michaud, Laurie Morin, Alice Tremblay-Saint-Yves et Abraham Gagné-Bazin). Quant à Alexandre Evans, en plus du numéro gagnant, où il chantait et jouait de la guitare, il était participant avec d’autres étudiants, cette fois en jouant de la batterie.

«On est des grands amis depuis deux ans. Notre complicité s’est bâtie, mais c’est récemment que nous avons décidé de chanter ensemble pour partager cette passion», a expliqué Valérie. Quant au choix de chansons, il s’est fait naturellement. Ils ont essayé des choses et ont eu des coups de cœur, tout simplement. Alexandre Evans en est à sa première session au DEC sans mention et Valérie en est à sa deuxième année en sciences de la nature. Un beau duo qui a offert, avec simplicité, complicité et cœur, deux chansons remplies de sens, «La laideur» de Safia Nolin et «Paix d’esprit» de Zen Bamboo.

Les deux étaient très surpris d’avoir remporté le premier prix, considérant que tous les numéros étaient excellents. Ce sont eux qui représenteront le Cégep de Victoriaville lors de la finale régionale qui aura lieu à Trois-Rivières.

En tout, huit numéros étaient en compétition pour cette soirée. L’auditorium du Cégep était rempli de spectateurs enthousiastes qui ont bien apprécié l’ensemble des numéros en lice, la plupart acoustiques (et même a cappella), dans une ambiance épurée.

Les participants à la finale locale de Cégeps en spectacle

L’imposant jury, formé de 14 personnes ayant des connaissances du milieu artistique, a eu la tâche de déterminer les gagnants selon l’originalité (30%), la présence sur scène (30%) et le talent (40%). Le troisième prix, une bourse de 100 $, a été décerné à Léa-Maude Leblond qui, accompagnée de Jacob-William Arseneault, a interprété les chansons «Petite Marie» de Francis Cabrel et «Tenir debout» de Fred Pellerin, un hymne inspirant pour elle. Le deuxième prix est allé au duo formé des meilleurs amis Benjamin Mailhot et Jacob Castonguay qui ont présenté deux compositions intitulées «Dernier sommeil» et «Dans ma tête». Un quatrième prix, pour la qualité du français (100 $), a été remis par la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec à un autre duo, celui d’Ariane Poudrier et de Laurie Pouliot qui, a capella, ont offert leur adaptation des chansons folkloriques «Blanche comme la neige», «Évangéline» ainsi que «Qui peut faire de la voile sans vent» et «Ça va ça va» de Lou-Adriane Cassidy. Un numéro qui sortait de l’ordinaire et qui proposait des airs qui ont bercé l’enfance des deux interprètes.

Clarence Jacques, accompagnée d’Emmanuel Lebel, Alexandre Evans et Léanne Begeron.
Laurie Pouliot et Ariane Poudrier
Nathaniel Duval a présenté ses compositions accompagné par Camille Mailhot
Camilo-Andres Mendoza a présenté un numéro d’humour
Joseph Auclair
Léa-Maude Leblond accompagnée de Jabob-William Arsenault.
Benjamin Mailhot et Jacob Castonguay
Léanne Bergeron

Il ne faut pas oublier non plus l’équipe d’animation qui a offert, entre les prestations, plusieurs numéros, dont certains ont été présentés en vidéo. Tous étaient reliés au thème de la soirée : la nourriture. Beaucoup d’humour dans ces intermèdes. Les spectateurs ont également eu droit à la prestation, hors-concours, de Joseph Auclair, élève de secondaire 2 à l’école Sainte-Marie de Princeville. Ce dernier a offert un numéro humoristique, parlant de sport et de la pression que mettent les parents sur les performances de leurs enfants.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des