VIVACO connaît sa deuxième meilleure année

VIVACO connaît sa deuxième meilleure année
Gervais Laroche et André Normand, respectivement directeur général et président de VIVACO groupe coopératif (Photo : www.lanouvelle.net)

«Je la qualifie d’excellente. On a connu une très bonne année, la deuxième meilleure à vie. Nous avons enregistré de très bons résultats. Nous en sommes très fiers», a commenté Gervais Laroche, directeur général de VIVACO groupe coopératif, au terme de l’assemblée générale annuelle (AGA) de la coopérative qui a réuni quelque 200 membres, mardi, au centre des congrès de l’Hôtel Le Victorin à Victoriaville.

Pour son exercice financier 2018-2019, VIVACO a vu son chiffre d’affaires consolidé augmenter  de 9,2% pour s’élever à près de 393 M $. Un résultat attribuable en grande partie à l’augmentation du chiffre d’affaires de ses filiales. «Deux filiales, Sel Warwick et Tôle Vigneault, sont celles qui se sont le plus démarquées avec de très bons résultats», a confié le DG.

L’année prend fin aussi avec un trop-perçu attribuable aux membres de quelque  14 620 000 $,  moins que le trop-perçu d’un peu plus de 16 720 000 $ de l’an dernier qui représentait une année record. La diminution de la ristourne versée par la Coop fédérée explique cette baisse.

Consolidation et orientation

L’année 2018-2019 en a été une de réflexion stratégique et d’orientation pour VIVACO. Les administrateurs de la coopérative en ont profité pour procéder à une réflexion stratégique devant guider leur développement, leurs décisions des prochaines années. «Nous n’avons pas eu à vivre de fusion, une première depuis le regroupement des Coop des Appalaches et des Bois-Francs en 2015. Avec les nombreuses fusions effectuées, c’était le temps de se regrouper, de réviser nos façons de faire, de les améliorer. C’est ce qui nous a amenés à prendre le temps de réfléchir et à bien se positionner pour le futur», a expliqué Gervais Laroche.

Pour mieux refléter ses orientations, VIVACO misera sur une nouvelle mission, une nouvelle vision et de nouvelles valeurs. «Nous nous concentrerons à simplifier nos opérations afin de devenir plus agiles. L’objectif fondamental de VIVACO est de générer de la prospérité pour ses membres en offrant des biens et services des plus compétitifs, tout en soutenant la productivité et le développement des entreprises agricoles», a fait valoir le directeur général.

Des investissements

La coopérative a investi dans différents projets déjà réalisés ou en cours de réalisation. VIVACO a acquis une participation majoritaire dans l’entreprise victoriavilloise Les Portes Morissette par sa filiale Tôle Vigneault en plus d’acquérir un bâtiment pour y installer une partie de l’équipe administrative.

Les dirigeants du groupe coopératif ont aussi approuvé la construction d’un garage de machinerie Case Construction en Ontario par son partenaire J. R. Brisson.

La réalisation et la mise en place d’un projet pilote  de partenariat agricole avec la Coop fédérée font aussi  la fierté des administrateurs de VIVACO qui s’attendent à des bénéfices dans les prochaines années et à des avantages pour les membres.

Ristournes, dons et commandites

Les deux hommes dressant le bilan de la dernière année devant les journalistes. (Photo www.lanouvelle.net)

Les membres de VIVACO se partageront, en avril,  une ristourne de 2 631 825 $, la deuxième ristourne plus élevée après celle de l’an dernier, une ristourne record de quelque 2 970 000 $.

«Par ailleurs, plus de 160 000 $ ont été généreusement distribués sur notre territoire tout au long de l’année en dons et commandites à plusieurs organismes et à la jeunesse, ce qui témoigne de notre engagement coopératif auprès de la communauté», a indiqué le président André Normand.

Au 31 octobre, VIVACO, qui emploie 859 personnes, dénombrait 2421 membres producteurs agricoles, une dizaine de plus que l’année précédente, de même que 27 395 membres auxiliaires, c’est-à-dire les entreprises et les particuliers. Une bonne croissance s’observe à ce chapitre.

L’importance de la relève agricole

Avec son programme Action relève coop, VIVACO démontre son intérêt à supporter la relève agricole. Neuf jeunes agriculteurs et agricultrices en ont profité cette année : Benoît Quintal,  Carl-Étienne Roy, Jasmin Desharnais, Julien De Ladurantaye, Veronica Enright, Rachel Asselin, Richard Vincent,  Samuel Beauregard et Stéphane Bédard.

Les récipiendaires du Fonds coopérativ d’aide à la relève agricole (Photo gracieuseté)

«Les candidats du programme peuvent ensuite s’inscrire au Fonds coopératif d’aide à la relève agricole de la Coop fédérée pour obtenir une aide financière versée selon le pourcentage d’achats effectués chez VIVACO», a expliqué M. Normand.

Ainsi, les dirigeants ont profité de l’AGA pour remettre des bourses à 13 jeunes : David Perreault, Frédéric Vincent, Justin Allard, Lysianne Vincent, Marie-Christine Lieutenant, Matthieu Giroux,  Olivier Fortier,  Roger Badat, Sarah-Ève Dubé, Stéphanie Leclerc, Valérie Chartier, Véronique Leblanc et Véronique Vincent.

Au total, plus de 72 000 $ ont été versés cette année à la relève agricole.

Réélus

André Normand, réélu au territoire 2, a été reconduit dans son poste de président, tout comme Marc-André Roy, réélu comme premier vice-président.

Christian Dostie, réélu au territoire 3, demeure aussi dans son siège de deuxième vice-président.

Réélue au territoire 1,  Marie-Pier Béliveau, seule femme au sein de l’exécutif, a été renommée première membre de l’exécutif.

Enfin, l’assemblée a confirmé également la réélection d’Alexandre Ouellette et de Jean-Philippe Côté respectivement aux territoires 4 et 5.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des