La prison pour un trafiquant

La prison pour un trafiquant
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Claude Junior Sauvé, un trafiquant de cocaïne, de méthamphétamine et de cannabis, a pris le chemin du centre de détention, jeudi. Le juge Simon Ricard l’a condamné à une peine de 15 mois d’emprisonnement.

Claude Junior Sauvé avait été arrêté, en septembre 2018, lors d’une opération policière sur une propriété du 12e rang à Sainte-Clotilde-de-Horton.

La perquisition avait alors permis aux policiers de la Sûreté du Québec de saisir 1056 comprimés de méthamphétamine, un peu plus de 437 g de cannabis, près de 20 g de cocaïne, 7 plants de marijuana, une somme d’argent s’élevant à 21 415 $. Les forces de l’ordre avaient également mis la main sur du matériel, comme une balance, ainsi qu’une liste de comptabilité, ce qui démontrait bien le trafic de stupéfiants.

À peine une semaine après son arrestation, l’individu a reconnu sa culpabilité à 9 des 10 chefs d’accusation auxquels il faisait face.

Il a admis avoir effectué le trafic des trois substances entre le 1er mars et le 27 septembre 2018. Il a aussi plaidé coupable aux accusations de possession de ces drogues, d’avoir possédé une somme d’argent provenant du trafic de stupéfiants et  d’avoir eu en sa possession une arme prohibée (un poing américain) et un bâton télescopique sans détenir un permis.

Outre la peine de détention, Claude Junior Sauvé s’est vu interdire la possession d’arme pour une durée de 10 ans. Il devra, de plus, fournir un échantillon corporel (habituellement une goutte de sang) à des fins d’analyse génétique (ADN).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des