Shawn Element et Mavrik Bourque s’affirment

Par Matthew Vachon
Shawn Element et Mavrik Bourque s’affirment
Shawn Element (Photo : LHJMQ Médias/Mike Sullivan)

Depuis la mi-saison, deux joueurs des Bois-Francs se sont ajoutés au groupe de représentants de la région de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), soit les défenseurs Jérémy Michaud et Antoine Desrochers avec les Tigres de Victoriaville. La saison de rêve des attaquants Shawn Element et Mavrik Bourque se poursuit, quant à elle.

Philippe Blanchet, défenseur, Cataractes de Shawinigan, Victoriaville

Depuis l’amorce de la seconde portion du calendrier, Philippe Blanchet n’a disputé que cinq des 17 parties de la troupe de l’entraîneur-chef Daniel Renaud. L’arrière de 17 ans est donc clairement le 7e défenseur et il est principalement utilisé lorsque d’autres arrières sont blessés. Il compte deux passes en 22 rencontres.

Mavrik Bourque, attaquant, Cataractes de Shawinigan, Plessisville

Présentement 6e meilleur pointeur de la LHJMQ avec ses 67 points, Bourque connait une magnifique deuxième saison dans le junior majeur. Pilier de l’attaque shawiniganaise, il continue de démontrer qu’il appartient à l’élite de son groupe d’âge. Bien que les Cataractes ne connaissent pas beaucoup de succès cette année, cela n’empêche pas Bourque d’être perçu comme un potentiel choix de premier tour au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Antoine Desrochers, défenseur, Tigres de Victoriaville, Saint-Christophe-d’Arthabaska

Après avoir amorcé la saison avec le Titan de Princeville dans le junior AAA (sept points en 30 parties), Antoine Desrochers a eu droit à un rappel des Tigres pour finir la saison dans le junior majeur. Il occupe présentement le poste de 7e défenseur de l’équipe.

Cédric Desruisseaux, attaquant, Islanders de Charlottetown, Warwick

Après un début de saison plutôt difficile, Desruisseaux s’est replacé en décembre et en janvier. Une blessure l’a toutefois privé de quelques matchs en janvier. Joueur réputé pour son offensive, il compte 28 points, dont sept buts, en 44 parties. Il avait auparavant marqué 24 et 19 buts lors de ses deux précédentes campagnes. Il sera intéressant de voir comment Desruisseaux terminera l’année avec les Islanders.

Shawn Element, attaquant, Eagles du Cap-Breton, Victoriaville

Échangé du Titan d’Acadie-Bathurst aux Eagles le 27 décembre dernier, Element n’a aucunement été dérangé par cet échange. En fait, il a plutôt enfoncé l’accélérateur de plus belle. Auteur de 12 buts en 15 parties avec le Cap-Breton, il joue le meilleur hockey de sa carrière. Il produit présentement à un rythme qui lui permettrait de fricoter avec le plateau des 50 buts. Avec 32 buts en 47 rencontres, Element a une projection de 45 buts. Une invitation à un camp de la LNH l’automne prochain est une évidence. Et c’est à se demander s’il ne pourrait pas obtenir encore mieux…

Xavier Fillion, attaquant, Remparts de Québec, Plessisville

Le joueur de centre de 17 ans est parvenu à trouver sa niche au sein de l’attaque des Remparts cette saison. Utilisé dans 46 des 51 parties de l’équipe, Filion a été plus tranquille en attaque avec trois buts et deux passes. Il a été principalement utilisé sur la quatrième unité, où son rôle est d’amener du rythme pour les protégés de Patrick Roy.

Alexis Gravel, gardien, Mooseheads de Halifax, Asbestos

Les Mooseheads ayant tout vendu ou presque lors de la dernière période des transactions afin de recommencer un nouveau cycle, la fin de saison s’annonce ardue pour Gravel et le reste de son équipe. En fait, Halifax est dangereusement menacée de rater les séries éliminatoires. À l’image du reste de l’équipe, Gravel connait une saison difficile. Il présente 11 victoires, une moyenne de buts accordés de 3,75, un pourcentage d’arrêts de 89,5% et un jeu blanc en 31 parties. Repêché par les Blackhawks de Chicago en 2018, il serait étonnant de voir Gravel signer un premier contrat professionnel avec eux.

Jérémy Michaud, défenseur, Tigres de Victoriaville, Victoriaville

Après quelques auditions en première moitié de saison, Michaud a démontré à l’organisation victoriavilloise qu’il avait ce qu’il fallait pour revenir à temps plein dans la LHJMQ. Utilisé principalement comme 5e défenseur de l’équipe, il a amassé trois passes en 22 parties.

Maxime Pellerin, attaquant, Tigres de Victoriaville, Victoriaville

Tranquillement, mais surement, la recrue de 16 ans parvient à progresser. Présentement au centre du 3e trio en compagnie des vétérans Thomas Ethier et Édouard Ouellet, le Victoriavillois joue le meilleur hockey de sa saison. Il compte neuf points en 43 parties. Pellerin n’a toutefois pas trouvé le fond du filet depuis le 27 octobre.

Miguël Tourigny, défenseur, Armada de Blainville-Boisbriand

La progression de l’Armada et de Tourigny se poursuit de belle façon jusqu’ici cette saison. Blainville se retrouve en 2e position dans l’Ouest tandis que Tourigny continue d’évoluer sur la première paire défensive de l’équipe. Il offre un rendement de qualité à l’entraîneur-chef Bruce Richardson avec notamment 23 points et une fiche de +9 en 48 rencontres. Le jeune homme de 17 ans devrait être le pilier défensif de l’Armada pour les prochaines années.

 

Partager cet article

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Simple ObservateurMatthew Vachon Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Simple Observateur
Invité
Simple Observateur

Est-ce voulu que William Grimard, originaire de Wotton et ancien porte-couleur des Estacades de Trois-Rivières ne soit pas parmi les joueurs de la « région de Victoriaville » alors que vous incluez Gravel, lui qui a grandi à Asbestos. Ceci n’est pas une critique mais une simple observation.

Matthew Vachon
Editor

Oui, c’est voulu. Asbestos est à la limite pour être considéré pour ce papier.

Simple Observateur
Invité
Simple Observateur

Merci pour la précision M. Vachon, j’aurais cru qu’il aurait pu y être inséré puisqu’au niveau AAA, il appartient au même bassin que tous les joueurs mentionnés, à l’exception de Gravel, qui était à Toronto à ses années midget.