Quand faut-il faire des analyses médicales?

Quand faut-il faire des analyses médicales?

Les analyses médicales sont utiles pour aider les médecins à orienter, à confirmer (ou à infirmer) leur diagnostic, pour aider les médecins à choisir un traitement, à savoir si un traitement est efficace, s’il présente ou non des effets secondaires problématiques. Elles peuvent aussi prévoir l’apparition de certaines maladies. Il en existe pour plus de 180 substances différentes et les méthodes utilisées pour chaque substance peuvent être multiples.

Les analyses se font à partir d’un fluide corporel comme l’urine ou le sang. Elles peuvent être de type hématologique, c’est-à-dire qu’elles peuvent se concentrer sur les cellules du sang (globule rouge, globule blanc, plaquette, etc.) et sur les éléments dissous dans le plasma comme les facteurs de la coagulation. Elles peuvent être de type bactériologique ou parasitologique lorsqu’elles tentent d’identifier la bactérie, le parasite ou autre élément pathogène responsable d’une infection. Elles peuvent être sérologiques lorsqu’elles sont effectuées sur le sérum (sang débarrassé des cellules) et tentent de mesurer la quantité d’un anticorps spécifique. Elles peuvent être biochimiques lorsqu’elles tentent de détecter ou de mesurer certains éléments des liquides biologiques (sang, urine, etc.) comme des minéraux, des protéines, des vitamines, des hormones, etc.

Comme les analyses sont très nombreuses, il ne sert à rien de les multiplier pour rien. Il vaut mieux pouvoir cibler celles qui sont utiles pour une personne en particulier. Le professionnel de la santé qui a les connaissances nécessaires pour déterminer le bon moment pour une personne de faire des analyses (et lesquelles) et pour interpréter les résultats est le médecin. Mais quels sont les éléments qui le guident pour suggérer les analyses à faire?

L’apparition de certains symptômes

S’il était possible d’associer pour chaque maladie une liste unique de symptômes, cela rendrait les diagnostics plus faciles. Mais, c’est loin d’être le cas. Beaucoup de maladies ont des listes de symptômes similaires. Ou encore, certaines maladies infectieuses peuvent être causées par des éléments pathogènes différents. Pour s’assurer de poser le bon diagnostic ou pour prescrire un traitement adapté, le médecin peut décider de faire appel à des analyses médicales (en plus d’autres examens).

L’évaluation de l’efficacité d’un traitement

Les analyses médicales peuvent être un outil pour évaluer la progression d’une maladie ou sa régression, ou pour évaluer l’efficacité d’un traitement contre une maladie chronique. Elles peuvent ainsi aider le médecin à ajuster une médication, à évaluer l’apparition d’effets secondaires désagréables, à mesurer les effets toxiques de certains médicaments ou à détecter des maladies associées.

Le dépistage d’une maladie infectieuse, d’une maladie génétique ou d’une maladie héréditaire

Les analyses médicales peuvent servir à détecter un facteur de risque pouvant augmenter les risques de développer une maladie ou détecter un marqueur génétique d’une maladie qui ne se développera que plus tard. Le bon moment pour faire des analyses médicales dépend donc de la situation personnelle de chaque personne, de son histoire familiale, de ses habitudes (alimentaires, sportives, etc.), de son histoire médicale, de son ressenti (symptômes).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des