Des travaux à l’origine du violent incendie

Des travaux à l’origine du violent incendie
Il ne reste plus rien. (Photo : www.lanouvelle.net)

Des travaux sont à l’origine du violent incendie qui a détruit, vendredi soir, une propriété située au 5, rue des Marronniers à Victoriaville.

«L’homme effectuait des travaux sur du métal avec une meule, ce qui aurait provoqué des tisons. En raison d’une fuite d’un gaz inflammable, le garage s’est embrasé», a indiqué, samedi matin, le directeur du Service de la sécurité publique, Martin Leblond.

Des travaux sont à l’origine du violent incendie. (Photo François Côté)

L’homme, heureusement, n’a pas été blessé. Mais la propagation des flammes a été fulgurante. Un bruit d’explosion a d’ailleurs été entendu par plusieurs citoyens.

La centrale 9-1-1 a reçu plusieurs appels signalant l’incendie. Les pompiers victoriavillois ont été alertés à 20 h 25. Ils ont finalement répondu à une alarme générale, de sorte qu’une trentaine de sapeurs ont été mobilisés pour combattre les flammes par un temps glacial (-25 degrés Celsius).

À l’arrivée des premiers sapeurs et du capitaine aux opérations Luc Girouard, tout le garage était déjà embrasé et le feu s’était déjà propagé au toit de la résidence.

L’ampleur du brasier a fait en sorte que les pompiers ont dû travailler en mode défensif.

Martin Leblond, directeur du Service de la sécurité publique de Victoriaville (Photo Archives François Arel)

«Trois maisons à proximité ont été évacuées par mesure préventive. Une résidence voisine a subi des dommages au revêtement extérieur», a fait savoir le directeur Leblond. Un véhicule a aussi été détruit par le feu.

On a dû, par ailleurs, recourir à une pelle mécanique pour aider au travail d’extinction. Il était 23 h 30 lorsque le capitaine aux opérations, Luc Girouard, a décrété l’incendie maîtrisé.

L’intervention a nécessité le déploiement des bénévoles du SIUCQ MRC d’Arthabaska pour veiller au périmètre de sécurité et assurer la réhabilitation des pompiers.

La Croix-Rouge a aussi été demandée sur les lieux pour venir en aide aux sinistrés.

On évalue les pertes et dommages à environ 225 000 $.

 

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des