Le 21 janvier, c’est le jour du Drapeau

Communiqué
Le 21 janvier, c’est le jour du Drapeau
Sonia Hamel, responsable de la Boutique de fierté, posant devant l'un des présentoirs. (Photo : gracieuseté)

Encore méconnu du grand public, le jour du Drapeau est une journée mémorielle importante puisqu’elle célèbre un puissant symbole d’appartenance à la nation québécoise, transcendant les idéologies politiques. La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) rappelle la petite histoire du fleurdelisé.

Précisons que c’est en 1998 que le gouvernement du Québec a promulgué le jour du Drapeau, alors que le fleurdelisé fêtait son 50e anniversaire. En effet, le 21 janvier 1948 le fleurdelisé prenait la place de l’Union Jack, drapeau britannique, au sommet de la tour centrale de l’Assemblée nationale. Par décret du gouvernement du Québec, on lui avait accordé, le matin même, le statut de drapeau officiel du Québec.

Cette journée de mémoire est fondamentale pour notre histoire, car le fleurdelisé, tout comme notre langue, est sans aucun doute un symbole très fort pour notre nation, porteur de fierté et allant au-delà des étiquettes politiques et idéologiques.

Pour souligner le 21 janvier

Certaines sections locales de la SSJBCQ tiendront des activités de commémoration et distribueront du matériel de fierté gratuitement. Le bureau régional, quant à lui, a fait parvenir un cahier Québec aux quelque 6399 élèves du primaire et du secondaire des MRC de Nicolet-Yamaska et de Bécancour. En 2021, ce sera au tour des élèves de la MRC de Drummond de le recevoir, puis en 2022 à ceux des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec a également offert à l’ensemble des municipalités centricoises la possibilité de remplacer leur drapeau à prix réduit. Cette offre était l’occasion idéale de prévoir à faible coût le remplacement éventuel de leur fleurdelisé lequel, selon la loi obligeant les institutions publiques et les établissements qui relèvent de l’Administration gouvernementale d’arborer le fleurdelisé, se doit d’être «exempt de déchirure ou de lacération». Parmi les nombreuses municipalités qui se sont prévalues de cette offre, la SSJBCQ fera tirer une hampe et une base d’une valeur supérieure à 100 $.

Rappelons qu’au bureau régional de la SSJBCQ, situé au 222, de la rue Saint-Marcel à Drummondville, la population peut se procurer de nombreux objets de fierté québécoise. L’offre est variée : bijoux, vaisselle, peluches, vêtements, etc.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des