Warwick accorde plus de 400 000 $ en subventions

Warwick accorde plus de 400 000 $ en subventions
Des travaux intérieurs seront effectués à l'hôtel de ville. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Dans la préparation de son budget 2020, le conseil municipal de Warwick a réservé un peu plus de 402 000 $ pour les organismes, les organisations et les activités de son milieu.

Ainsi, le secteur social, communautaire et culturel obtient une enveloppe de 39 680 $.

Le Centre d’entraide Contact, le Comité culturel de Warwick, les Mardis de la culture ainsi que la série culturelle de Warwick touchent chacun un montant de 7000 $.

La Station du Mont Gleason a droit à 5000 $. Et pour les jeunes, Warwick participe, avec une contribution de 3500 $ au Trio étudiant Desjardins du Carrefour jeunesse-emploi.

Pour sa part, la Maison des jeunes La Destination 12-17 obtient une somme de 3000 $.

En sports et loisirs, la Ville débloque 90 150 $, dont 31 500 $ pour l’animation et le terrain de jeux, et 15 000 $ pour le Grand BBQ Warwick.

Enfin, Warwick soutient l’aréna Jean-Charles-Perreault avec une aide de 258 350 $, dont 118 350 $ en location d’heures de glace pour les activités du hockey mineur et du patinage artistique.

Entente de courte durée

Encore cette année, la Ville consent une aide financière de 50 000 $ au Festival hommes forts.

Le maire Diego Scalzo (Photo www.lanouvelle.net)

Le conseil municipal a conclu une entente d’un an. «On a rencontré l’organisation. Il y a des projets sur la table, plusieurs options existent, a souligné le maire Diego Scalzo. Plutôt que de signer tout de suite une entente de plusieurs années, auparavant on avait une entente de trois ans, on a convenu de signer pour un an afin de garantir l’événement cette année.»

Sans pouvoir l’exiger dans une résolution, le conseil municipal dit souhaiter toutefois la participation dans le festival des frères Boissonneault (Yan et Jean) afin de profiter de leur expertise.

Comité consultatif d’urbanisme

Les élus warwickois ont renouvelé le mandat des membres du comité consultatif d’urbanisme.

Le comité se compose du conseiller municipal Pascal Lambert et des citoyens Harold L’heureux, Fernand Laroche, Pierre Lussier et Josée St-Pierre. «On les remercie pour leur implication et pour leur travail. Les décisions dans les dossiers présentés ne sont pas toujours faciles. Il y a beaucoup d’émotions», a indiqué le maire Scalzo.

Dérogation accordée

Le conseil municipal a entériné la décision du comité consultatif d’urbanisme à l’effet d’accorder une dérogation mineure pour permettre la construction, sur le boulevard Kirouac, d’un immeuble multifamilial de quatre logements, là où, en novembre 2017, un incendie a ravagé l’édifice abritant auparavant un salon funéraire.

Lors de la séance, lundi soir, les voisins ont exprimé leur réticence face à ce projet, eux qui, lors de l’incendie, ont vu leur propriété subir des dommages de 50 000 $. En plus de soulever une raison de sécurité, ils ont fait part d’un bris d’intimité.

Le maire de Warwick leur a expliqué en avoir discuté avec le directeur du Service de protection contre les incendies. «Le bâtiment neuf ne présentera pas plus de danger qu’ailleurs. De plus, rien ne nous empêche de permettre une telle construction», a précisé Diego Scalzo, tout en remerciant les résidents de leur compréhension.

Divers

Les élus de Warwick ont autorisé une dépense de quelque 13 000 $ pour un serveur informatique qui reliera tous les services municipaux, pompiers, bibliothèque, hôtel de ville et travaux publics.

Le conseil a aussi confirmé l’embauche d’Isaac Chartier au poste de préposé à l’usine de filtration et des eaux usées. Simon Desrochers, quant à lui, agit à titre de journalier et préposé à l’aqueduc.

Les deux hommes sont en poste depuis le 9 décembre.

Enfin, la Ville demande l’autorisation au ministère des Transports du Québec pour installer un panneau de signalisation identifiant la procédure à suivre pour la zone hachurée sur la route Saint-Albert vis-à-vis la rue du Cimetière.

«Au feu rouge, on ne peut attendre sur la zone hachurée afin de permettre aux citoyens d’entrer et de sortir dans leur quartier. Mais ce n’est pas respecté par tous», a souligné le maire de Warwick.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des