Ils nous ont quittés en 2019

Rédaction La Nouvelle Union - L'Avenir de l'Érable
Ils nous ont quittés en 2019
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Personnalités du monde des affaires, politiciens, travailleurs des services communautaires, sociaux ou publics, plusieurs nous ont quittés cette année. Ces hommes et ces femmes ont fait une différence dans leur milieu, et leur départ, prématuré dans certains cas, a laissé un grand vide. Voici quelques noms dont la collectivité se souviendra :

Fernand Ruel, 72 ans

Fernand Ruel (Photo Audrey Martin Photographe)

L’ancien conseiller municipal est décédé  le 15 octobre. Il a passé de  nombreuses années dans ses fonctions de conseiller municipal, d’abord à la Paroisse de Princeville et ensuite dans le district 4 de la Ville, après la fusion avec le secteur rural.

Caroline Marchand, 39 ans

Caroline Marchand (Photo gracieuseté)

Le 2 septembre, la femme de Plessisville a été retrouvée sans vie à l’aéroport international Jean-Lesage de Québec, à la suite d’un malaise. Elle agissait à titre de directrice de l’aménagement et secrétaire-trésorière adjointe au sein de la MRC d’Arthabaska, où elle évoluait depuis une décennie.

Miriam Lindsay, 41 ans

Miriam Lindsay (Photo tirée de Facebook)

 

La travailleuse humanitaire a tragiquement perdu la vie, le 20 juin, dans un accident de voiture en Afghanistan. La collision est survenue dans la capitale, Kaboul. Miriam Lindsay était connue dans la région notamment pour son travail chez Solidarité Nord-Sud des Bois-Francs et au Festival international de musique actuelle de Victoriaville.

Monyc Émond, 86 ans

Monyc Émond (Photo Archives)

L’artiste, qui se spécialisait dans la sculpture sous cuir, est décédée le 29 mars. Fondatrice d’une école de ballet, elle a découvert la peinture à la fin des années 1980 et a continué à créer, entre autres, avec le groupe Artistes Fémynie.

Guy Aubert, 72 ans

Guy Aubert (Photo Archives)

Décédé le 19 mars après avoir subi une opération chirurgicale, M. Aubert souffrait de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Homme d’affaires reconnu par ses pairs, on lui doit la restauration d’immeubles de la rue de la Gare, dont le Grand Union. Ses engagements s’avèrent multiples et auront permis l’arrivée du Carré 150, dont une salle arbore son nom. Plusieurs organismes et fondations ont aussi bénéficié de son soutien au fil des années.

Gérard Marier, 89 ans

Gérard Marier (Photo gracieuseté)

L’abbé Gérard Marier, fondateur de la Communauté du Désert, a rendu son dernier souffle le 8 mars. Auteur de plusieurs ouvrages, il a toujours marché hors des sentiers battus. Pour une Église plus démocratique, il laisse en héritage son amour des pauvres.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
florent Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
florent
Invité
florent

combien a couté cette fete a centre des congresétais-ce bien nécessaire le gaspillage de fond public se poursuit