La rétro à Thibo : novembre 2019

Par Claude Thibodeau
La rétro à Thibo : novembre 2019
Des vents dévastateurs! (Photo : Yves Charlebois)

La nature s’est déchaîné au premier jour du 11e mois de l’année alors que les vents ont soufflé très fort, causant des dommages importants un peu partout et causé des pannes de courant.

Des arbres déracinés, des branches ou des arbres sur des fils, des abris d’auto déplacés et des toitures endommagées ou arrachées, comme on a pu l’observer pour la Place Jacques Cartier dans le parc industriel et pour deux établissements de la rue Notre-Dame Est à Victoriaville, dont le restaurant Le Gavroche.

Sainte-Clotilde-de-Horton a connu une panne quasi généralisée, de sorte que les autorités municipales ont ouvert un centre d’accueil et d’hébergement chauffé au centre communautaire. À Saint-Louis-de-Blandford, les autorités ont aussi ouvert un centre d’accueil temporaire au centre communautaire Bieler.

La violence des vents a laissé sa trace en bien des endroits dans la MRC de L’Érable, particulièrement à Saint-Ferdinand. Des arbres tombés sur des maisons, d’autres au sol sur certaines routes, bris de ponceau sur le chemin Gosford, la nature s’est déchaînée, obligeant les cols bleus de la Municipalité à jouer les bûcherons.

Du côté de Lyster, un arbre n’a pas résisté aux vents et s’est affaissé sur le bureau de Postes Canada

Disparition d’un fleuron à Warwick

Un litige avec les institutions financières et des problèmes de liquidités expliquent la mise à pied de quelque 125 personnes de l’entreprise Roland Boulanger de Warwick.

La Cour supérieure a tranché en faveur des institutions financières en nommant un séquestre, soit la firme Raymond, Chabot, Grant, Thornton qui, dans les faits, a pris  le contrôle de l’entreprise pour entreprendre ensuite la vente des actifs.

Roland Boulanger de Warwick n’a pu générer des profits depuis 2011, de sorte que l’entreprise a enregistré depuis ce temps des pertes d’opérations cumulées de 10,3 millions de dollars.

La perte de volume avec Rona a fait mal. Entre 2017 et 2018, la détérioration de la perte est passée de 421 000 $ à 5 489 411 $.

Les ventes de Boulanger auprès de Rona, son plus gros client, a chuté passant de 21 millions $ en 2016 à 8,8 millions en 2018.

Au 17 octobre 2019, l’entreprise devait un peu plus de 5 750 000 $ à la Banque Royale du Canada. De plus, sa dette envers Investissement Québec au 31 octobre s’élevait à quelque 2 050 000 $.

Le tout premier conseil jeunesse élu à Victoriaville

Les jeunes de 12 à 24 ans ont pu s’exprimer et élire, parmi les 15 candidates et candidats âgés de 12 à 19 ans,  ceux et celles qui allaient occuper les 11 postes disponibles au tout premier conseil jeunesse de Victoriaville.

Lancé par l’Espace jeunesse de Victoriaville, ce projet de conseil jeunesse s’inspire d’une initiative équivalente à Colomiers en France, ville partenaire de Victo. Cette instance conçue, composée et gérée par les jeunes, vise à promouvoir les initiatives inspirantes et inspirées, et à donner à la jeunesse les moyens de ses ambitions.

Aux jeunes élus au conseil jeunesse, le maire André Bellavance a fait savoir que le conseil municipal a besoin de leur support. «On a besoin de vos suggestions et de vos recommandations. Nous avons d’ailleurs prévu un budget pour que certaines de vos recommandations puissent devenir des politiques, des actions mises en place par la Ville», a-t-il  exprimé

Non au sexisme!

La Table de concertation du mouvement  des femmes Centre-du-Québec (TCMFCQ) a lancé, avec ses partenaires, une campagne pour contrer le sexisme dans la région. Un projet qui prend la forme d’une nouvelle brigade d’intervention, la brigade SPI (Sexisme, pas ici).

Il s’agit d’un projet échelonné sur deux ans pour lequel le Secrétariat à la condition féminine du Québec a contribué à la hauteur de 100 000 $.

La campagne vise à sensibiliser sur ce qu’est le sexisme, sur ses différentes formes, à proposer des actions pour le contrer et à encourager les bonnes actions dans la région

Accident tragique

2019 est une année sombre au chapitre des accidents mortels. Novembre n’y échappe pas. Un travailleur étranger, Ignacio Oliver, âgé de 56 ans, a tragiquement perdu la vie en fin de journée dans une violente collision impliquant trois véhicules sur l’autoroute 955 à la hauteur du kilomètre 13 à Saint-Samuel.

Selon la Sûreté du Québec, l’homme décédé était passager avant d’un véhicule qui circulait vers le sud. Son conducteur en a perdu la maîtrise sur une chaussée glissante pour percuter une voiture venant en sens inverse (se dirigeant vers le nord). À la suite de cet impact, le véhicule dans lequel la victime prenait place a, de nouveau, été percuté, cette fois par un camion qui filait direction nord. Le travailleur étranger n’a eu aucune chance, subissant l’impact de son côté.

Arrestation dans une affaire de délit de fuite mortel

Au palais de justice de Victoriaville, le Victoriavillois Jimmy Bergeron-Lessard, 31 ans, a comparu en lien avec le délit de fuite de mortel qui a coûté la vie, le 2 septembre, à Caroline Martel, 24 ans, de Saint-Samuel.

Le ministère public a déposé quatre chefs d’accusation, à savoir conduite dangereuse causant la mort, délit de fuite mortel et négligence criminelle causant la mort. S’ajoute une accusation de bris de probation en lien avec l’ordre public et la bonne conduite.

Remorques Leblanc fait faillite

L’entreprise Remorques Leblanc, qui avait déménagé son siège social dans un tout nouveau bâtiment inauguré en avril 2018 dans le parc Industriel du grand Daveluyville et du Victoriaville en bordure de l’autoroute 20, a cessé ses opérations.

Bec-Chine, la personne morale légalement constituée faisant affaire sous la raison sociale Remorques Leblanc, a déposé, le 31 octobre, un avis de l’intention de faire une proposition.

Un document, dont La Nouvelle Union a obtenu copie, dresse la liste des nombreux créanciers et des dettes s’élevant à tout près de cinq millions $.

En plus des institutions financières, la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CDEVER) figure parmi les créanciers avec un compte impayé de 134 000 $.

On avait annoncé à la fin mars 2017 la construction de la nouvelle usine de 18 000 pieds carrés au coût de 3,2 millions $.

Individu arrêté au terme d’une poursuite

Un jeune homme de 23 ans, au volant d’une camionnette volée et tirant une remorque avec un bateau dérobé, a été pris en chasse par des patrouilleurs de la SQ qui ont voulu l’intercepter sur la route 122 à Notre-Dame-du-Bon-Conseil.

La poursuite s’est dirigée vers Victoriaville. Elle a pris fin sur la rue Notre-Dame Est en face du commerce Pièces Fontaine. Dans l’incident, une voiture de la SQ a été endommagée. Le fuyard a pris la fuite à pied, mais les policiers l’ont rattrapé, puis arrêté peu près.

Quatre malfaiteurs épinglés

À Victoriaville, l’intervention rapide des patrouilleurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC d’Arthabaska a mené à l’arrestation de quatre individus en lien avec des introductions par effraction au cours desquelles deux femmes ont été blessées.

Les suspects se sont introduits dans deux appartements d’un duplex de la rue de l’Académie. Deux femmes, les occupantes des appartements, ont été transportées au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska par mesure préventive. Elles n’ont pas été blessées gravement.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des