La rétro à Thibo : octobre 2019

Par Claude Thibodeau
La rétro à Thibo : octobre 2019
L'ancien golf Colonial prendra un nouveau visage. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le 10e mois de l’année a révélé certaines bonnes nouvelles, différentes annonces ont marqué octobre, dont cet investissement de plus de 5,5 millions de dollars pour développer l’ancien golf Colonial.

On a lancé le coup d’envoi des travaux de la phase 1 du projet baptisé le Colonial Franc Ouest, qui permettront un développement résidentiel sur une superficie de 400 000 pieds carrés en attendant un autre développement, commercial celui-là, sur un espace de 600 000 pieds carrés longeant le boulevard Pierre-Roux Ouest.

Pour la première phase, ce sont 37 terrains résidentiels qui seront disponibles pour des habitations unifamiliales.

Immigration : le ministère se déploie en région

De passage à Victoriaville, le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Simon Jolin-Barrette, annonce que Québec déploie ses services d’immigration dans 50 villes au Québec, dont Victoriaville, et ajoute 111 nouveaux employés portant leur nombre à 162 afin de bien accompagner les personnes immigrantes.

Dans son déploiement, Québec accorde près de 75% des nouvelles ressources à l’extérieur de Montréal.

Au Centre-du-Québec, trois nouveaux points de services ouvriront à Drummondville, Bécancour et à Victoriaville, rue Saint-Jean-Baptiste, là où se trouve aussi Services Québec.

Lancement du Fonds Écoleader

Québec et divers partenaires ont fait savoir qu’ils mettaient à la disposition des entreprises un nouveau fonds, le Fonds Écoleader, pour les inciter à adopter des pratiques écoresponsables et des technologies propres.

Doté d’une enveloppe de 18,5 M $, ce fonds vise à rejoindre, d’ici mars 2023, pas moins de 50 000 entreprises au Québec.

Au Centre-du-Québec, la Corporation de développement durable (CDD) a été choisie comme organisme porteur de ce projet.

Élections fédérales : Alain Rayes l’emporte haut la main

Avec une plus forte majorité encore qu’en 2015, Alain Rayes, le lieutenant politique au Québec pour le Parti conservateur du Canada, s’est vu confier un second mandat par les citoyens de Richmond-Arthabaska.

Le député de Richmond-Arthabaska a admis que les résultats à l’échelle du Québec n’étaient pas ceux auxquels il s’attendait, tout en précisant qu’il allait continuer à travailler avec la même passion et la même détermination.

La main-d’œuvre, le grand défi du CIUSSS

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) n’échappe pas à la pénurie de main-d’œuvre. Il s’agit, pour l’établissement, du principal défi.

«Notre gros défi, c’est d’avoir la main-d’œuvre suffisante pour faire notre travail. Voilà pourquoi, nous devons vraiment adapter nos façons de faire», a indiqué le président-directeur général, Carol Fillion, à l’occasion de la soirée publique d’information tenue à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

Le PDG a aussi fait savoir que le projet d’agrandissement de l’hôpital «avançait lentement, mais bien», tout en précisant qu’il ne se réaliserait sûrement pas avant deux ans.

Un chef pompier honoré

Le directeur du service de sécurité incendie de la Régie intermunicipale de la sécurité publique des Chutes (Daveluyville et Maddington Falls), Éric Bergeron, s’est vu remettre la médaille des pompiers pour services distingués.

C’est le président de la Régie des Chutes, Gaétan Légaré, qui a procédé à la remise de cette médaille «créée le 29 août 1985 pour honorer les membres d’un service d’incendie ayant cumulé 20 ans et plus de service».

«Cette récompense, a-t-il dit à Éric Bergeron, marque l’excellence de ton parcours professionnel, ton dynamisme et la motivation dont tu as fait preuve tout au long de ces années.»

Par ailleurs, la Régie des Chutes s’est dotée d’un préventionniste. Pompier à Daveluyville depuis près de 10 ans, François Bergeron deviendra, dès janvier prochain, le préventionniste à temps plein du service de sécurité incendie (SSI) de la Régie intermunicipale de la sécurité publique des Chutes.

Pour François Bergeron, le poste qu’il occupera officiellement dès le 1er janvier se veut une continuité à ce qu’il faisait déjà puisqu’il accompagnait le préventionniste de la MRC d’Arthabaska.

Gilles Marchand quitte la tête haute

Après 24 ans d’engagement politique, dont 16 années comme maire de Saint-Louis-de-Blandford, Gilles Marchand a remis sa démission le 24 octobre. «Ma santé n’est pas à son mieux, et il faut savoir penser à soi», a-t-il confié à La Nouvelle Union lors d’un entretien téléphonique.

Gilles Marchand dit souhaiter que le prochain maire ou la prochaine mairesse ait autant à cœur que lui la municipalité et son développement, que la prochaine personne ait l’esprit ouvert et qu’elle fasse preuve d’une vision à court, moyen et long terme pour la municipalité

Gilles Marchand part la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli, conscient qu’il y a eu des bons coups, mais aussi des moins bons.

Travailleurs étrangers maltraités à Victoriaville

Harcèlement psychologique et discriminatoire, insultes, menaces à leur intégrité, 11 travailleurs provenant du Guatemala en ont vu de toutes les couleurs à Victoriaville.

D’ailleurs, la juge France Giroux du Tribunal administratif du Travail, dans un jugement rendu le 18 octobre, a condamné Entreprise de placement Les Progrès de Victoriaville à verser aux plaignants un montant de 335 000 $ à titre de dommages moraux et punitifs.

Ce jugement a été rendu à la suite d’audiences échelonnées sur 20 jours entre juillet 2018 et mai 2019.

Les 11 plaignants ont atterri au Canada dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) afin de travailler dans le domaine de l’agroalimentaire.

Une communauté unie contre le suicide

Une soirée tout en émotions, mais en célébrations, aussi alors que le spectacle-bénéfice «Reste» du Centre de prévention suicide Arthabaska-Érable affichait complet au Carré 150 de Victoriaville. L’activité a permis une récolte de 135 037 $.

L’organisme a profité de la soirée pour dévoiler la capsule vidéo de sa nouvelle campagne de sensibilisation en lien avec la détresse psychologique chez les jeunes.

Un mois tragique

Plusieurs pertes de vie sont survenues. Un jeune Victoriavillois de 32 ans Alexandre Ducharme, a tragiquement perdu la vie à la suite d’une embardée survenue à l’intersection du rang Saint-Philippe et du 2e rang Nord à Notre-Dame-de-Ham.

À Saint-Louis-de-Blandford, un travailleur mexicain, Luis Andres Galindo, 56 ans, a tragiquement perdu la vie alors qu’il travaillait en tracteur dans un champ de canneberges du rang Saint-François. Le tracteur, dans lequel l’homme prenait place, a basculé dans un fossé et le quinquagénaire s’est retrouvé coincé sous le véhicule.

Drame horrible également sur une propriété du 3e rang Ouest à Saint-Samuel lorsqu’une fillette âgée d’un an et demi a été happée mortellement par un véhicule.

La collision est survenue lorsque le conducteur d’une camionnette reculait pour sortir de la cour.

Par ailleurs, Josée Michaud, 48 ans de Victoriaville, a perdu la vie dans une collision sur la route 122 à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, entre le 9e et le 10e rang.

La victime aurait dévié de sa trajectoire, engendrant ainsi une collision avec un véhicule qui arrivait en sens inverse.

Quatre personnes évacuées en pleine nuit

Un important incendie a forcé, en pleine nuit, l’évacuation des quatre occupants d’une résidence à deux étages du boulevard des Bois-Francs Sud à Victoriaville.

À l’arrivée des sapeurs, les flammes faisaient rage à l’avant. Une alarme générale a finalement été sonnée, de sorte que 35 pompiers ont répondu à l’appel. Une fois sur place, ils ont rapidement rabattu les flammes visibles.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des